Orgue de La Grand-Combe

HOMMAGE À L’ORGUE DE L’ ÉGLISE NOTRE DAME
DE L’IMMACULÉE CONCEPTION À LA GRAND-COMBE

En l’an dix huit cent quatre vingt
L’orgue de La Grand-Combe
Conçu par Cavaillé-Coll Vin-
Cent à qui l’honneur incombe,

Est un instrument romantique
Par ses beaux timbres veloutés.
Il est aussi symphonique
Grâce à moult possibilités.

Par le jeu de ses trois claviers,
Il passe du pianissimo
Aux très puissants fortissimo,
À l’aide de son pédalier.

Cet organe est réputé,
Car il permet de bien jouer,
Par sa facture de qualité,
Des airs tristes ou enjoués.

Bien soigné, voire augmenté,
Il ne fut jamais modifié.
Nous l’entendons cette journée,
Comme les anciens l’entendaient.

Ses dimensions imposantes,
Ne l’empêchent d’être tenu,
Aérien, fin, lignes ténues,
Entre le sol et la soupente.

Plus de mille trois cent tuyaux,
À mille pièces font écho ;
Agencées de main de maître,
Elles donnent au son, à naître

Et portent des noms corporels :
«Oreilles», «gorge», «pied», «anche» ;
Ou encore «jeu à bouche»,
Suivant des plain-chants sensuels.

Cet orgue, de la règle d’or
Du musicien alchimiste
Est le modèle, l’athanor
Pour un son pur, altruiste.

§


Quatre pièces d’orgue du compositeur Louis James Alfred Lefébure-Wely jouées par Roger Goodwyn, organiste à Luxembourg, sur l’orgue Vincent Cavaillé-Coll (1880/81) de l’église de La Grand-Combe (1857/64) représentée en photo ainsi que l’instrument.
Cliquez sur le lien ci-dessous :
https://www.youtube.com/watch?v=l0r7lGzBAxA&t=693s

§

Copyright : Poésies Grand-Combiennes© / G.Delannoy
Rédigé et publié le : 15.01.2019
Pour : Mas de la Regordane et ses Lecteurs.
Dernière révision, le : 16.01.2019

§


Orgue en France, association créée fin 2011 pour sensibiliser et promouvoir l’orgue tant auprès du public que des institutions civiles et religieuses, a été à l’origine de cette manifestation, Le Jour National de l’Orgue, qui s’est déroulée les 19 et 20 mai.

Près de 600 manifestations (visites, concerts, auditions, conférences) se sont tenues dans toute la France, organisées par les très nombreuses associations d’Amis des Orgues ou de sauvegarde du patrimoine, répondant ainsi à l’appel de Orgue en France.

Les Amis de l’Orgue de Coignières se sont bien volontiers associé à cette manifestation en proposant le samedi après-midi une visite d’un bel instrument à proximité de Coignières puis une audition des élèves de la Classe d’Orgue de l »Ecole de Musique d’Elancourt animée par Sabine Heinrich.

La visite de l’orgue de l’église Saint-Nicolas de Neauphle-le-Château

Marc Leroy, organiste titulaire

C’est avec les explications de l’organiste titulaire, Marc Leroy, qu’une demi-douzaine de personnes s’est retrouvée sur la tribune de cet instrument de style classique versaillais à la forte personnalité.

Il comporte 22 jeux répartis sur 2 claviers et un pédalier. La traction est mécanique ; sa particularité est de comprendre un tiers de tuyauteries et de mécanismes du 18° siècle (y compris de François-Henri Clicquot), une tiers du 19 ° siècle ( John Abbay et ses fils qui étaient établis à Versailles), et un tiers du 20° siècle (Adrien et Pierre Maciet, facteurs d’orgue établis à Montainville dans les Yvelines).

Marc Leroy, ici illustrant les différentes palettes sonores de l’orgue, a répondu à la curiosité des participants, hélàs peu nombreux.
Nous le remercions très chaleureusement d’avoir accepté de nous recevoir.

 
Vu du buffet 19° siècle en tribuneIntérieur de la transmission et des tuyaux

 

L’audition de la classe d’orgue

Pas moins de 11 élèves, de tous niveaux (et de tous âges), ont accepté de jouer devant un public très attentif et chaleureux.


Amélie Ha
Johann Kruger (1598-1662)
Choral « Jesus, meine Zuversich »
Johann Pachelbel (1663-1756)
Fugue « Ach was soll ich Sünder Machen »
Marie-France Leveau
Girolamo Frescobaldi (1583-1643)
Toccata par l’Elevatione

Holde Ruinet
Gaspar Corrette (1671-1732)
Fonds d’orgue pour l’Elevation

Dominique Leroy
Pierre Du Mage (1674-1751)
Plein Jeu – Fugue – Récit de Nazard

Nicolas Verdier
Nicolaus Bruhn (1655-1697)
Prélude en sol mineur

Francis Lambert
Johann Sebastian Bach / Johann Tobias Krebs (1690-1762)
Prélude et fugue en sol mineur

Nicolas Portier
Johann Sebastian Bach (1655-1750)
Prélude en ut BWV 567

Jean-Marc Thoraval
Johann Philip Kinberger (1721-1783)
Moderato

Mathieu Herr
Jehan Alain (1911-1940)
Ballade en mode phrygien

Dominique Leroy
Jehan Alain (1911-1940)
Variation sur un thème de Clément Janequin

Roger Court
Eric Lebrun (né en 1967)
Le Chevalier au Lion

Merci chaleureusement à eux tous ainsi qu’à Sabine Heinrich


§

Quand l’organiste Marc Leroy viendra-t-il jouer à La Grand-Combe ?
Source : Les Amis de l’Orgue
Rédigé et publié le : 19.03.2020
Pour Mas de La Regordane et ses lecteurs,
Dernière révision, le 19.03.2020