Château du Chambonnet

ChChambonnetGareConcoulesPonteils

Photo : Le château du Chambonnet, entre la gare de Concoules et le village de Ponteils.

Le Chambonnet a vu l’ouverture exceptionnelle de ses portes, en Septembre 2011, par son propriétaire Joop Peterse qui n’a pas ménagé ses efforts pour restaurer et faire revivre ce château. Une pierre portant la dédicace du seigneur Pierre de Sarrazin, confirme que ce château a été construit pendant la période des guerres de religion qui affectaient la vallée de la Cèze et le chemin de Regordane. Bien situé sur ce chemin, le château contrôlait une portion de route entre Planzolles et le Plagniol (commune de Ponteils). Il joua, par la suite, un rôle non négligeable dans la guerre contre les Camisards.

Son architecture est toute simple : un corps de logis aux belles fenêtres de style renaissance flanqué de deux tours. Bien construit en rapport des risques de l’époque, il a cependant subi les outrages du temps ; ce qui a poussé, récemment, à la nécessité de le restaurer et ce, pendant de nombreuses années. Les propriétaires s’y sont attelés avec sérieux. C’est eux qui ont restitué les plafonds à la française et les cheminées en granit, grâce au travail conséquent des artisans et compagnons du devoir de la région.

§

P.S. à ne pas confondre avec le Château de Chambonnet
situé en Auvergne-Rhône-Alpes dans l’Allier (03)
à Dompierre-sur-Besbre

§

Visite commentée du Château du Chambonnet
à Ponteils et Brésis par Marie Lucy DUMAS.

Tarif : Gratuit
Personne à contacter : Marie Lucy Dumas
Tél. : 06 42 54 34 63

§

Consultez aussi sur notre blog,
la page :  » La Grand Combe et ses châteaux « ,
en cliquant sur le lien ci-dessous :

https://masdelaregordane.wordpress.com/2017/12/05/la-grand-combe-et-ses-chateaux/

§

Blogué par Mas de la Regordanne, le 21.04.2020
Dernière révision le 23.04.2020

Saint Florent sur Ozonet

L’image contient peut-être : 1 personne, texte qui dit ’Léon GERMAIN’
St Florent sur Auzonnet ….
Allez zou pour le plaisir …Un Germain Sinon Rien ….
 » DU SOLEIL EN BOUTEILLE « 
La Maison Germain

L’image contient peut-être : 2 personnes
« Il était une fois, à la Tavernole, commune de la Vernarède, petit village situé un peu plus haut que le château de Portes, un menuisier nommé Auguste Germain. Son épouse, née Orthense Gilly, lui donne un fils le 17 janvier 1872, qu’ils prénomment Léon. A Saint-Florent, quartier de la Cantonade, Joseph-Gustave Gilly et son épouse, née Marie-Joséphine Felgas, exercent le négoce de vins et la fabrication d’apéritifs et de spiritueux.

La première mention au Registre de Commerce date de 1881. En 1900, après le décès de son époux, Mme Gilly vend le fonds de commerce à Léon Germain qui avait épousé trois ans plus tôt la jeune Andréa Coutel, petite-fille d’une certaine… Suzanne Gilly. En 1920, Marie-Thérèse Germain, fille de Léon et Andréa, épouse Arthur Gilly. Les familles Germain et Gilly s’entrelacent donc, du XIXè au XXè siècles, tressant de leurs alliances le berceau d’une longue dynastie de liquoristes.

Les toutes premières créations de Léon Germain sont le Kina Désiré, la Fine Lachamp, la Florentine et la Gentiane noire. Il importe du rhum de la Martinique et rachète une maison de porto au Vigan, les Etablissements Capilleri, spécialiste des grands vins de Syrie, Xérès, Pedro Ximenez, Malaga… Ces produits viennent s’ajouter à une gamme de petites liqueurs Germain, aux noms fleuris et coquins : «Liqueur du cocu», «Crème de pucelle», «N’importe quoi», «Plaisir des dames», «Liqueur du divorce». En 1915, l’absinthe est interdite. En 1930, la maison Germain crée une boisson anisée appelée «L’avion».

Roger Germain rejoint l’entreprise familiale à sa sortie de l’Ecole de commerce de Marseille. Il se marie avec Anne-Marie Galice, du Martinet, qui lui donne un petit Yves en 1933.

Quand Léon Germain décède en 1936, son fils Roger lui succède et, aux côtés d’Arthur Gilly son beau-frère, continue à faire progresser l’entreprise en privilégiant la production d’apéritifs, de liqueurs et de sirop plutôt que le négoce du vin. Roger Germain et Arthur Gilly participent à de nombreuses foires et expositions et créent un dépôt à Lyon qui, hélas, ne survit pas à la guerre. Les deux hommes n’échappent pas à la mobilisation et c’est par la détermination des femmes que l’entreprise survit.
En 1945, un petit Régis naît au foyer de Roger et Anne-Marie Germain.

En 1951, la loi légalise l’appellation «pastis», d’où le nom de «Pastis 51». «L’Avion» disparaît pour faire place au «Pastis Germain». La palette des produits s’agrandit encore : «Malaga Saint-Yves», «Fine Régis», «Cacao Chouva», liqueur de banane, prunelle, «Liqueur jaune», «Liqueur verte»… Et, pour saluer l’arrivée de nombreux polonais dans les mines de la vallée de l’Auzonnet, le «Kummel» et la «Liqueur de Dantzig» qui contient de petites paillettes d’or. Viennent ensuite la «Verveine jaune», la «Liqueur de l’Auzonnet», le «Kirsch fantaisie», le «Cognac Germain», le «Cassis», le «Guignolet», le «Goudron» ainsi que des fruits à l’eau de vie. L’entreprise se développe ainsi jusqu’au décès de Roger Germain en 1970. Son épouse Anne-Marie reprend les rênes de l’entreprise avec ses deux fils alors que Régis termine tout juste des études qu’il partage à Marseille entre l’Ecole supérieure de commerce et un laboratoire de parfums. C’est un tournant, l’entreprise se mécanise. D’un travail manuel, on passe à une capacité de production de 3.600 bouteilles/heure pour une ouverture sur la grande distribution et à la création de produits nouveaux.

Régis qui, encore étudiant, avait créé la «Verveine verte du Rouvergue» en profite pour créer la «Verveine jaune du Majard», donnant à ces deux breuvages le nom des montagnes qui dominent Saint-Florent. Puis ce sont «L’Anisette», le «Ceven Mint», la fraise, la framboise, la «Liqueur des Huguenots» à base de mûres, la «Grande liqueur des gorges du Tarn». «Ravanelo, reines des îles» remporte au SIAL de Paris le Concours international de la vanille naturelle. Régis crée la «Châtaigne» dont la première fabrication est pour la Corse, avec la Myrte, la Clémentine, le Cédrat, l’Arbouse et la «Liqueur du maquis». Vient ensuite l’élaboration de l’arak «le Ksarak», marque de renommée mondiale que les Libanais ne peuvent plus fabriquer dans leur pays en guerre. Le Ksarak est commercialisé dans dix-huit pays.

A cause des taxes de plus en plus élevées sur l’alcool, M. Lacas, ancien distillateur propose à Régis Germain de mettre au point un pastis titrant 40°1. Ils en déposent le brevet car c’est le premier et seul pastis fabriqué à base de maltoses. En hommage à son grand-père, régis adapte une vieille recette d’absinthe à la nouvelle législation… Ainsi naît «Papé Léon», sans doute le premier né d’une mode maintenant répandue de «pastis à l’ancienne».

Dans les années 1980, sur les conseils insistants d’un nouveau comptable, l’entreprise investit dans du matériel informatique… La note sera trop lourde… Les difficultés financières débouchent sur un redressement judiciaire en 1987. Ayant trouvé en peu de temps des investisseurs, l’entreprise redémarre sous forme de société anonyme : CEDA Germain. En 1992, l’un des actionnaires veut vendre ses parts pour raisons familiales. Serge Corbier demande à racheter la totalité de l’entreprise.
Anne-Marie Germain est âgée de 82 ans, son fils Yves est à la retraite, Régis traverse de graves problèmes de santé, les autres actionnaires donnent leur accord… L’aventure familiale aura duré 111 ans.
L’image contient peut-être : plein air
En 1993, Serge Corbier devient propriétaire de la SARL Germain. En 1998, il cède l’affaire à Mme Hégy et M. Pot. L’aventure Corbier aura duré 5 ans.

Le 1er janvier 2000 voit le lancement d’un nouveau pastis : «Le G Bleu» qui obtient un succès foudroyant. Le chiffre d’affaires grimpe à 3,7 millions d’euros, quatre millions de bouteilles sont vendues et l’entreprise emploie 29 personnes. Devant une telle expansion, les locaux de fabrication semblent trop petits et une délocalisation sur la commune de Rousson est envisagée. En 2001, le G Bleu reçoit la médaille d’or au Concours du Gard gourmand. En 2002, à ce concours la « Verveine du Rouvergue » décroche une médaille d’or et le pastis «Papé Léon» une médaille d’argent mais des difficultés financières apparaissent. 2003 voit le lancement du pastis «Lou Provençaou» et d’une liqueur de menthe «l’Iceberg G» ainsi que l’élection du «G Bleu» au concours national Saveur de l’année pour les apéritifs anisés. Pour des raisons qu’il serait délicat d’exposer, l’année 2004 sera celle de la chute : dépôt de bilan, redressement judiciaire, blocage par l’administration des Douanes de la fabrication et de la vente des produits pour non-paiement des droits indirects. L’entreprise compte 37 salariés, chiffre qu’un plan social ramène à 20 après 17 licenciements. Le 4 mai 2004, le couperet tombe, la liquidation judiciaire des Etablissements Germain est prononcée. L’aventure Pot-Hégy aura duré 6 ans.

Depuis cette date, un homme déterminé s’est battu avec courage, persévérance, acharnement… Dans son regard couleur de «G Bleu», on lit tout l’espoir qu’il met dans l’avenir d’une maison qu’il a connue tout jeune lorsqu’il passait ses vacances dans sa famille aux Mages. Depuis le 2 mai [2006] la fontaine Germain s’est remise à couler. Nous souhaitons du fond de nos cœurs de Saint-Florentins bon vent à cette nouvelle entreprise. »
Chantal Germain
§

Source :  St-Florent-Passe-Present-Avenir
Par : Chantal Germain
publié sur FaceBook le 09.04.2020

§

Reblogué pour Mas de la Regordane
Première publication, le 09.04.2020

Villa Béchard 1961 @ La Grand-Combe

1961-05-10
Villa Béchard, 10 05.1961 – 34 élèves de classe de 7° (CM2)

Bonjour, Georges,

Toujours très proche, sentimentalement, de La Grand’Combe, je reviens souvent vers le site Mas de la Régordane ou sur facebook, où je me suis, bien sûr abonné. Ce site constitue une pièce maîtresse dans le puzzle des souvenirs, pour moi qui suis toujours resté au plus profond de moi un grand’combien.

Ce soir j’ai vu l’équipe que vous avez montée pour les prochaines municipales. Je n’ai plus eu de doute. Georges était bien celui qu’à l’époque je connaissais plutôt comme Lionel.

Alors bon, je ne suis pas électeur à La Grand’Combe, j’habite Mont-de-Marsan, mais en guise d’encouragement, je t’envois une « vieille » photo, prise le 10 mai 1961.
Moi je suis en haut à gauche entre Alain Forestier et Jean Insalaco, le visage à moitié dissimulé par Jean-Marie Breysse. Toi tu es entre Guy Mialhe et Toulouse. Finalement… tu n’as pas trop changé !

Je croise les doigts pour votre campagne et je vous souhaite courage et détermination.

Cette photo, c’est notre passé. Ce serait bien si des jeunes grand’combiens d’aujourd’hui pouvaient être encore fiers, 60 ans après, de revoir leur photo d’école.

Bien cordialement

Dominique CASTANIER

IMG_20181109_185356357

2018 – cérémonie de remise des diplômes à la Villa Béchard

§

Photos GD / Mas de la Regordane
Publié le : 03.03.2020

CHARTE « DONNONS MEILLEURE MINE @ LA GRAND-COMBE »

LJDP5

ENSEMBLES, DONNONS MEILLEURE MINE
@ LA GRAND-COMBE

Charte éthique de « Meilleure Mine @ LGC »

Cette charte éthique est un guide pour l’action.
Elle est l’expression des façons d’agir que nous développons. Elle inspire les choix dans le quotidien de chaque contributeur à notre mouvement afin de faire vivre les valeurs et principes fondateurs de notre groupe.
Notre ambition est de créer une nouvelle forme de gestion municipale et d’inventer une autre manière de faire vivre la démocratie dans notre commune


NOS PRINCIPES

Meilleure Mine @ LGC affirme les principes fondamentaux qui fondent son action. Nous croyons que :

  • Il n’y a pas de vie paisible à La GRAND-COMBE, sans justice sociale
  • Une trop grande disparité dans la répartition des richesses et des pouvoirs à La GRAND-COMBE est génératrice de violence.
  • L’éradication de l’extrême pauvreté, la lutte contre la précarité et le logement indigne, l’accès aux soins et à la santé à La GRAND-COMBE sont des enjeux d’une vie sociale sereine à La Grand-Combe.
  • La croissance matérielle infinie des biens et des impôts à La GRAND-COMBE, n’est ni possible ni souhaitable. Le respect des écosystèmes et du vivant, la protection de la biodiversité et la lutte contre le dérèglement climatique s’imposent à tous.
  • Nous devons inventer un modèle de société, à La GRAND-COMBE , fondé sur l’épanouissement et l’émancipation de la personne humaine, la prospérité des communautés et des citoyens.

NOS VALEURS

Nous portons des valeurs de :

  • Responsabilité – Nous ne sommes pas seulement responsables de ce que nous faisons à La GRAND-COMBE, mais aussi de ce que nous laissons faire, collectivement et individuellement.
  • Liberté – Nous veillons à un équilibre permanent entre les libertés collectives et les libertés individuelles à La GRAND-COMBE.
  • Participation – La politique municipale à La GRAND-COMBE, n’est réservée à personne, chacun peut y prendre sa part, et la qualité de l’action politique municipale, sans partis pris, incite chacun à le faire.
  • Bienveillance – La relation entre les êtres humains est leur plus grande richesse, et la politique municipale de La Grand-Combe participe à l’art du bien-vivre ensemble.
  • Respect de la contradiction et des minorités, Fondement de la démocratie, inspirent tous nos processus de délibération et de décision à La GRAND-COMBE
  • Justesse – Aucune forme d’outrance, d’extrémisme ou d’intégrisme n’inspire l’action publique et n’instruit le débat municipal. à La GRAND-COMBE.

    LJDP4

NOS ENGAGEMENTS

  • Meilleure Mine @ LGC est porteur d’une vision à long terme de transformation de la ville et propose des actions immédiates ou à court terme pour la mettre en œuvre.
  • Quelle que soit l’urgence à agir, ce sont nos valeurs et les finalités qui nous rassemblent qui dictent nos propositions à La GRAND-COMBE.
  • Notre mouvement est constructif. Il ne s’autorise de critique que lorsqu’il est en mesure de faire des propositions alternatives à La GRAND-COMBE.
  • Meilleure Mine @ LGC s’engage pour des pratiques politiques éthiques, transparentes et une vie démocratique fondée sur la possible participation de chaque citoyen au devenir de La GRAND-COMBE.
    .

NOTRE MOUVEMENT
Meilleure Mine @ LGC
place la qualité des relations entre les personnes au cœur de son fonctionnement et de ses actions. Il veille autant à la qualité de l’objectif à atteindre qu’à la manière de l’atteindre.

  • Notre mouvement fait de l’identification et de la valorisation des talents de ses adhérents, militants et sympathisants un pilier de son fonctionnement.
  • A La GRAND-COMBE, nous inventons et construisons une forme de gestion municipale moderne, décentralisée organisée en réseau, donnant les moyens à chacune et chacun de participer à un exercice démocratique plein et entier.
  • L’organisation de notre mouvement est rigoureuse pour permettre une action politique efficace et efficiente. Chacun y contribue avec sérieux et pragmatisme.

NOS SYMPATISANTS

  • Nos sympathisants sont des citoyens engagés, chacun à son niveau et contribuent par des formes multiples, à la transformation de La GRAND-COMBE.
  • Nos sympathisants se forment pour parfaire leur engagement. Ils bénéficient d’un accueil et d’un accès à toute l’information sur notre mouvement et son fonctionnement à La GRAND-COMBE.
  • Nos sympathisants sont invités à s’impliquer activement dans la vie du mouvement. Ils ont accès, sans discrimination, aux responsabilités communales comme électives.
  • Nos sympathisants disposent de la liberté d’expression et sont respectés dans leurs opinions. La liberté de débat et la liberté de vote sont des règles intangibles.

LJDP3

NOS RESPONSABLES

  • Les responsables de notre mouvement sont attentifs au respect de la contradiction. Ils développent leurs compétences pour faire de la diversité une richesse et la force de notre mouvement à La GRAND-COMBE.
  • Les responsables de notre mouvement s’engagent à pratiquer une communication non-violente, que ce soit à l’intérieur ou à l’extérieur du mouvement.
  • Les responsables de notre mouvement sont solidaires entre eux ainsi que des décisions collectives à La GRAND-COMBE.
  • Les responsables de notre mouvement exercent une stricte limitation du cumul et du renouvellement de leurs fonctions à La GRAND-COMBE.

NOS ÉLUS

  • Nos élus respectent une stricte limitation du cumul et du renouvellement des mandats et des fonctions à La GRAND-COMBE.
  • Nos élus qui bénéficient d’une indemnité au titre de leur mandat, en reversent une partie au mouvement afin de contribuer à son développement à La GRAND-COMBE.
  • Nos élus publient leur déclaration d’intérêts quand ils acceptent d’être candidat, et une déclaration de patrimoine au début et à l’issue de leur mandat à La GRAND-COMBE.
  • Nos candidats s’engagent par écrit à se démettre de leur mandat et de toutes fonctions de responsabilités au sein de notre mouvement au cas où ils seraient condamnés pour atteinte à la probité. Les adhérents de Meilleure Mine @ LGC savent que seuls les actes comptent. Ils s’engagent à agir selon cette charte éthique, à veiller à son respect et participent ainsi à la métamorphose de la société à LA GRAND-COMBE.« Ne cherchez jamais le progrès d’un homme ailleurs que dans ses actes » (Epictète).

     

Meilleure Mine @ LGC est mouvement citoyen,
rejoignez-nous pour reprendre la main sur la gestion de la ville !

RicardLuminagora

§

Publié par : Ensembles, donnons meilleure mine @ La Grand-Combe
Reblogué pour Mas de la Regordane, le 22.02.2020

La Grand-Combe, élection municipale 2020

3L

Sur cette page vous informera de l’évolution de la 3° liste apolitique pour l’élection municipale 2020 à 30110 La Grand-Combe (feuilleton à suivre)
déjà sur FaceBook à l’adresse suivante : fb.me/meilleuremine

§

Nous venons de visionner une vidéo du candidat IZNOGOOD, le candidat grand-combien qui veut être calife à la place du calife :

Il y répète comme un perroquet que sa liste est à 100% pur grand-combienne et que cela serait un gage d’efficacité et de crédibilité.

Monsieur Didier Mérand, tête de liste de  » Donnons Meilleure Mine @ La Grand-Combe  » serait-il moins efficace parce que  » parisien..g  » et résident depuis seulement 5 ans dans notre commune ?

Cela me rappelle que le père de Georges Delannoy, colistier de Didier Mérand, n’était lui aussi, pas un grand-combien, mais le fils d’un pupille de la Nation de la région picarde, officier de garnison et qu’il est venu à La Grand-Combe avec son seul diplôme de l’Ecole Polytechnique, sans même passer par l’Ecole des Mines, car il n’avait pas les moyens de s’en payer les études.

Arrivé en 1947 au Puits Ricard, il s’y est fait remarquer par une gestion ferme, mais humaine des Hommes et des matériels mis à sa disposition par les HBC et aucun des mineurs de la Grand-Combe, n’a jamais critiqué son action professionnelle et sociale, voire même : ils reconnaissent qu’il les a toujours protégés contre la Direction des mines.

Durant son premier séjour de 17 ans (47-64) il a grimpé tous les échelons de la mine et dans les coeurs des familles des quelques 10.000 mineurs sous ses ordres. Le soir, vers 18 heures, après une journée de 10 heures effectives passées à la mine, il rentrait à la maison, prenait une douche rapide et repartait jusqu’à 20 h pour visiter les familles de mineurs afin de s’assurer de ses propres yeux, qu’il y avait à manger à la maison, qu’elles étaient bien tenues, que les enfants étaient habillés … ce que l’on traite aujourd’hui avec un certain mépris du terme de « paternalisme ».

Lors de son 2° séjour (2001-2004), fort de sa nomination par le 1er Ministre Pierre Mauroy comme Directeur Général des mines (HBCM), il est venu remettre les pendules à l’heure en menant un combat énergique contre le Gouvernement qui ne voulait pas payer les 400 mineurs de Carmaux (81) et contre l’Infernal suppôt local d’Henry Krasucki qui condamnait les mineurs à risquer leur vie dans les entrailles de la terre, alors que les techniques modernes des « Découvertes  » permettaient d’extraire le charbon avec des engins de T.P. dotés de cabines souvent climatisées. Durant le mandat de Georges Delannoy (père), il n’y a pas eu un seul licenciement.

Alors gageons que la liste  » Didier Mérand  » saura s’inspirer de cet exemple et même si l’époque a changé, elle aura des résultats et une action efficace et pérenne. 

Georges Delannoy, devant, à droite de la photo.

https://masdelaregordane.wordpress.com/2017/11/02/georges-delannoy-38-ans-au-charbon

§

Publié le 18.02.2020
Mise à jour le 02.03.2020

La Grand-Combe, élections municipales 2020

Municipales 2020 : bienvenue à La Grand-Combe, la ville au taux de chômage le plus élevé de France

La ville de La Grand-Combe (Gard), en janvier 2020.
La ville de La Grand-Combe (Gard), en janvier 2020.
(AWA SANE / ROBIN PRUDENT / FRANCEINFO)

A quelques semaines des municipales, franceinfo a analysé les données démographiques, politiques, économiques et sociales de toutes les communes françaises. Dans le Gard, la ville de La Grand-Combe, 5 000 habitants, bat le record de chômage en métropole : 40%.

Entre les conserves de maïs doux et les paquets de macaronis à petit prix, Louisa garde le sourire. Cette mère célibataire aux cheveux bruns passe le plus clair de son temps derrière la caisse de cette petite épicerie solidaire du Secours populaire, située dans le centre-ville de La Grand-Combe (Gard). Elle s’active bénévolement pour venir en aide aux plus démunis… dont elle fait aussi partie. Sans emploi depuis de longues années, Louisa vit au RSA avec sa fille et doit faire face aux dépenses courantes avec 150 euros par mois. « Je n’ai pas de voiture, je ne peux pas me déplacer et ici, il n’y a rien, pas d’emploi », égrène la quinquagénaire sans colère, mais d’un ton désabusé.

Le chevalement du puits Ricard, un ancien charbonnage, à La Grand-Combe (Gard), le 21 janvier 2020.
Le chevalement du puits Ricard, un ancien charbonnage, à La Grand-Combe (Gard), le 21 janvier 2020. (ROBIN PRUDENT / FRANCEINFO)

Dehors, il fait froid et la pluie a fait fuir les rares passants du bourg. Le local du Secours populaire est d’ailleurs l’un des seuls « commerces » du centre ouvert ce mardi matin. La ville dort-elle encore ? Ou ne s’est-elle jamais réveillée depuis le départ des mines de charbon dans les années 1970 ? Vidée des deux tiers de ses habitants en moins de cinquante ans, la commune de 5 000 âmes détient aujourd’hui un triste record : 40% de chômage, le plus haut taux pour une ville de plus de 1 000 habitants en France métropolitaine, selon les données de l’Insee.

>> Votre commune fait-elle partie des plus touchées par le chômage en France ? Découvrez-le avec notre infographie 

Un chiffre qui désabuse les habitants et aiguise les rivalités politiques, à quelques semaines des élections municipales« L’Etat a laissé tombé les communes minières », accuse Patrick Malavieille, le maire communiste de la ville depuis 25 ans (avec une interruption de 2001 à 2008). « C’est la chute libre, la dégringolade », brocarde son opposant Ludovic Bouix (ex-UDI), qui pointe la responsabilité de la municipalité.

Les habitants font grise mine

Cette « dégringolade », elle est visible quelques kilomètres après Alès. La Grand-Combe apparaît à travers les montagnes boisées des Cévennes. Deux édifices de l’âge d’or de la ville se dessinent dans le ciel : l’église Notre-Dame, la plus vaste du département, et le chevalement du puits Ricard, un ancien charbonnage désormais classé aux Monuments historiques. Entre les deux, les anciennes cités minières, les nouvelles barres HLM et les commerces fermés se répartissent sur le vaste territoire de la commune. « Ici, les gens sont des zombies, prévient Jérémy*, emmitouflé dans sa veste. C’est marche ou crève. Moi, je marche, je me casse. » Avec son CAP maçonnerie, le quadragénaire natif du coin veut rejoindre Montpellier pour essayer de retrouver un emploi.

Les devantures de commerces fermés à La Grand-Combe, le 21 janvier 2020.
Les devantures de commerces fermés à La Grand-Combe, le 21 janvier 2020. (ROBIN PRUDENT / FRANCEINFO)

Le constat est vite dressé : avec le départ des mines, la ville a perdu l’ensemble de son équilibre économique. « C’est comme si vous preniez une station balnéaire et que vous lui enleviez la mer. Biarritz sans l’océan, il ne reste plus rien », souffle Patrick Malavieilledans son costume tout noir. Les quelques usines qui embauchaient encore à la fin des années 1990, comme Alcatel Câbles, ont déserté à leur tour. Bilan : il n’existe aujourd’hui plus aucun gros employeur sur le territoire, à l’exception de la mairie, de la maison de retraite et des établissements scolaires.

Quand on met tous les œufs dans le même panier et que le panier tombe, tout est cassé.Ludovic Bouix, candidat d’opposition à la mairieà franceinfo

Ce no man’s land de l’emploi est encore marqué par l’époque du charbon, où les ouvriers avaient le droit à un logement, du chauffage, des soins gratuits. Aujourd’hui, la ville est devenue un repoussoir pour les jeunes. « Ici, on se sent seul, démuni et il n’y a pas de boulot », déplore Nicolas, 28 ans, en attendant sa pizza près du camion installé sur la place principale. Ce soir-là, le snack est l’unique point lumineux du quartier et le jeune homme est simplement de passage dans sa ville d’origine. Cela fait plusieurs années qu’il n’attend plus rien des politiques et s’est  installé à Marmande (Lot-et-Garonne) pour trouver un emploi stable.

« Les politiques n’arrivent pas à redémarrer la ville »

Le cercle vicieux de la paupérisation de la commune est déjà bien entamé. Avec ce taux de chômage élevé, les revenus des habitants ont fondu. Le taux de pauvreté a atteint 39% en 2016, selon l’Insee. Et seuls 20% des ménages sont imposés. Trois fois moins qu’au niveau national. « La misère augmente chaque année, je ne l’ai jamais vue régresser et les politiques n’arrivent pas à redémarrer la ville », commente d’une voix essoufflée Jean-Pierre Espa, assis devant son modeste bureau de secrétaire général de l’antenne du Secours populaire. « L’hiver, certaines personnes doivent choisir entre se chauffer et se nourrir », raconte ce retraité massif, « tombé dans l’humanitaire comme Obélix dans la marmite ».

Jean-Pierre Espa, secrétaire général de l’antenne du Secours populaire de La Grand-Combe (Gard), le 21 janvier 2020.
Jean-Pierre Espa, secrétaire général de l’antenne du Secours populaire de La Grand-Combe (Gard), le 21 janvier 2020. (ROBIN PRUDENT / FRANCEINFO)

Il se murmure d’ailleurs qu’il y aurait autant d’acteurs sociaux dans la commune que chez la voisine Alès, pourtant huit fois plus peuplée. Ces derniers évitent de trop parler de politique pour ne pas risquer une brouille avec la mairie… mais font tous le même constat. « On est vraiment perçus comme un point noir. Tout le monde part et ceux qui restent sont à l’agonie », raconte Azzedine Maalou, figure locale du monde associatif et candidat sans étiquette aux municipales « pour se faire entendre »« J’ai vu des gens pleurer quand on a fait une distribution de colis alimentaires », se remémore le trentenaire, petit-fils de mineur algérien, intarissable sur « son » festival de rap qui réveille la ville chaque été.

Je connais beaucoup de gens qui ne mangent que des compotes ou qu’une seule fois par jour.Azzedine Maalou, candidat d’opposition à la mairieà franceinfo

Cette situation économique préoccupante accapare largement la campagne électorale en cours. Le maire a misé depuis des années sur une nouvelle zone industrielle, installée à coups de millions d’euros à l’entrée de la ville avec un pont flambant neuf. Mais les entreprises ne semblent pas se bousculer, malgré un prix attractif : 15 euros le mètre carré. « Le drapeau rouge est un repoussoir », grince le centriste Ludovic Bouix. Pas de quoi convaincre le maire : « Il y a peu de mairies communistes… mais il y a beaucoup de chômage en France ! » rétorque-t-il, en dénonçant les « chasseurs de primes », ces entreprises qui prennent les subventions et déguerpissent au bout de quelques années.

Une ville « dortoir »

Un coup d’œil dans les vitrines des rares agences immobilières de la ville permet d’entrevoir une autre conséquence de cette débâcle : le « krach » immobilier. On tombe par exemple sur un grand appartement du centre-ville, 89 m² « à rafraîchir », pour 36 000 euros, soit environ 400 euros le mètre carré, ou encore un terrain constructible de 512 m² pour 15 000 euros, soit moins de 30 euros le mètre carré. « Tout le monde se barre d’ici. C’est une ville dortoir », se lamente Jacques, propriétaire d’un immeuble à moitié vide et candidat sur une liste d’opposition. Comme lui, ils sont nombreux à se remémorer l’époque où la ville comptait un vélodrome, un camping, un cinéma et des restaurants.

L’arrivée de nouvelles populations, attirées par les loyers très bas de la ville, cristallise aussi les inquiétudes. « Ils [l’équipe municipale en place] ghettoïsent la ville où ils règnent en maître », accuse Ludovic Bouix depuis la table de son salon. Le maire balaie ces attaques « infondées », même s’il reconnaît qu’en « concentrant les difficultés, on ajoute de nouvelles difficultés ».

Impossible de trouver un nouveau médecin

Parmi ces défis récents, la question de la santé revient régulièrement. « On a des retards de prise en charge, notamment pour les soins dentaires, alerte Marie-Laure Pons, médecin depuis seize ans dans la ville. Beaucoup ont droit à des soins gratuits, mais ils ne peuvent pas aller voir des spécialistes sans voiture. Il manque une étape dans la prise en charge. » Une précarité qui s’accentue avec la désertification médicale. Depuis le début de l’année, deux médecins ont arrêté de pratiquer sur la commune. Et impossible de trouver un remplaçant malgré une maison médicale flambant neuve.

Marie-Laure Pons, médecin à La Grand-Combe, le 21 janvier 2020.
Marie-Laure Pons, médecin à La Grand-Combe, le 21 janvier 2020. (ROBIN PRUDENT / FRANCEINFO)

Face à ces décrochages successifs, les politiques paraissent démunis. « Le maire n’est plus intéressé par la ville… La preuve, il n’est jamais là », raille son opposant de longue date Ludovic Bouix (UDI). Il faut dire que le premier magistrat cumule ce mandat avec ceux de conseiller communautaire et de conseiller départemental. « Je sais que ce n’est pas à la mode, mais heureusement que je cumule ! Sinon, je ne serais pas dans les petits papiers des collectivités pour obtenir les subventions nécessaires à la ville », se justifie Patrick Malavieille.

« Déconstruire le discours pessimiste »

Pour autant, il est un point sur lequel tout le monde s’accorde : la nécessité de changer l’image de la ville. « Quand on parle de La Grand-Combe, on est pointé du doigt », affirme Ludovic Bouix. « Dans les mentalités, La Grand-Combe est encore une ville que l’on subit, où l’on ne va pas par choix », reconnaît Patrick Malavieille, installé face à la lampe de mineur posée sur son bureau. Entre le devoir de mémoire et le besoin de renouvellement, l’équilibre est difficile à trouver. « Même ceux qui n’ont pas vécu la grande époque vivent dans la nostalgie de celle-ci », note le maire.

L’avenir de La Grand-Combe passera peut-être finalement par le réseau de solidarité qui a dû se mettre en place dans la ville. « Notre travail est aussi de déconstruire le discours pessimiste, insiste Pierre Privat, président du Service d’entraide protestant. Le rôle du groupe, de la mixité est très important pour cela. Parmi la quarantaine de personnes que l’on suit à l’année, on a décroché plusieurs contrats de travail, des formations, et on a eu des obtentions de permis. »

Pierre Privat, président du Sep, et Magalie Audras, sa directrice, le 21 janvier 2020 à La Grand-Combe.
Pierre Privat, président du Sep, et Magalie Audras, sa directrice, le 21 janvier 2020 à La Grand-Combe. (ROBIN PRUDENT / FRANCEINFO)

L’antenne du Secours populaire est aussi devenue un refuge pour de nombreuses personnes isolées. Pas uniquement pour recevoir de l’aide, mais aussi pour en donner et rompre la solitude. « Avant, je ne sortais pas de chez moi, je ne parlais pas, mais là, je suis bien », sourit Louisa. Et elle n’est pas la seule, assure la trésorière de la structure, Gisèle Grandidier : « Elles veulent rendre ce qu’on leur donne ! » Une lueur d’espoir pour conjurer le mauvais sort et éviter que La Grand-Combe ne devienne « la grande tombe », comme le prédit un tag inscrit à la hâte sur l’un des panneaux de la ville.

* Le prénom a été modifié

§

Source : France.info
Par Robin Prudent – France Télévisions
Mis à jour le  – publié le 
§

Reblogué par Mas de la Regordane
En date du 31.01.2020

La Levade, quartier de la Grand-Combe

Voici une charmante vidéo de 2:50 concernant l’un des quartiers de la ville (ex minière) de La Grand-Combe, dans le Gard.

LaLevadeLaPaillade

Je vous laisse en apprécier les images en attendant d’écrire un article sur ces lieux de mémoire des mines et de la ligne de chemin de fer : Nîmes – La Grand-Combe (Gare de la La Pise) – La Levade, l’une des premières de France.

LaLevadeRueEglise
Photo : Rue de l’église.

Je ne manquerai pas d’évoquer le pont suspendu qui franchi le Gardon, la gare Sncf, l’église où j’ai été baptisé un certain 03 Août …

IMG_20181010_103952820

… la rampe des berlines automotrices de charbon, transformée en escalier géant, la maison de l’Administration de la Cie des Mines, etc …

§

Source : montage vidéo David Gavignet
david.gvt@hotmail.fr

§

Reblogué sur Mas de la Regordane
Publié : le 22.01.2020

La Vernarède, commune minière du Gard

EgliseLaVernarède

C’est la Société qui exploitait les mines de charbon (la Société anonyme de l’éclairage au gaz et des Hauts Fourneaux et Fonderies de Marseille et des Mines de Portes et Sénéchas) qui a demandé et obtenu la création de la commune de La Vernarède.

L’acte de fondation de La Vernarède est du 29 novembre 1869: le Conseil municipal a été installé le 2 mai 1870 et la mairie conférée à M. Roussellier, directeur de la Société exploitant les Mines.

La population recensée en 1869 était de 3 005 habitants. La Vernarède fut créée à partir de parcelles des [communes de] Chambon (Gard) et de Portes (Gard). Cette ville champignon qui a compté jusqu’à 4 000 habitants a accueilli les ouvriers de la Cie minière de Portes et Sénéchas qui exploitait le charbon sur son territoire.

Cette Compagnie avait été fondée en 1854 par le financier Jules Isaac Mirès (1809-1871), qui l’intégra d’emblée dans sa Société de l’éclairage au Gaz, des fonderies et hauts fourneaux de Marseille. Ainsi Mirès alimentait en coke son entreprise sidérurgique qui avait le monopole de l’éclairage dans la cité phocéenne et à Arles.

C’est par la suite, [monsieur] Samson Jordan (1831-1900), professeur de métallurgie à l’École centrale, administrateur délégué jusqu’en 1900, qui lui donna un grand développement. Le charbon de Portes, d’excellente qualité, alimenta la marine impériale et la marine nationale. Mais une mauvaise gestion des ressources au XXe siècle et d’incessantes luttes sociales condamnèrent la Cie au déclin, jusqu’à sa nationalisation en 1946 et l’abandon total de l’exploitation en 1956.

Les plans inclinés de Portes et Sénéchas qui transportaient le charbon de la Vernarède à la Grand’Combe de 1859 à 1867 sont remarquables d’un point de vue technique et architectural. De nombreux vestiges de cet ancien chemin de fer minier [) voie étroite de 0,60m)] subsistent aux lieux-dits de La Canebière et au Péreyrol, mais c’est sur la commune voisine de Sainte-Cécile-d’Andorge qu’ils ont été restaurés et mis en valeur.

Ainsi, les ouvrages d’art de la tour des Pinèdes et du Simonet, où se situaient les plans dits  » bis-automoteurs » offrent des panoramas saisissants de l’ère industrielle en Cévennes. Dans ce système, les wagons pleins de coke ou de charbon brut faisaient remonter les wagons vides. Le topoguide de randonnée du Pays grand’combien édité par le Parc national des Cévennes offre deux balades sur ce thème.

La traditionnelle fête des « Gueules Noires » se déroule à La Vernarède vers la mi août sur la place du village. Une fête à l’honneur des anciens mineurs du village qui a commencé dans les années 60.

Il y a 60 ans, la dernière voiture d’or noir sortait du puits nord de La Vernarède. Depuis, les machines se sont éteintes, les hommes ne ressortent plus des mines le visage recouvert de poussière. Excepté, peut-être, le 15 août, lors d’un incontournable rassemblement pour tous les habitants du village qui célèbrent leur passé, leur histoire.
Car cette fête des « Gueules Noires » n’a pas toujours été de tout repos. Elle avait pourtant très bien commencé quand, dans les années 60, elle recevait les grands noms de la chanson française : Mireille Mathieu, Marcel Amont…

Seulement, au début des années 70, les budgets sont limités et la manifestation connait peu à peu une importante perte d’affluence. En 1972, alors que certains songent à arrêter l’événement, une bande de copains décide de reprendre les choses en main. Si les vedettes ne viennent plus : ce seront eux les vedettes ! Ils créent une association avec l’aide de la mairie et montent un spectacle. Les femmes du village préparent les costumes. Les anciens gèrent la buvette. Tout le village joue le jeu. Non, la fête des « Gueules Noires » ne mourra pas.

Leur premier spectacle en cette année 72 est un succès. Si bien qu’il se jouera plusieurs années et que le public, un temps perdu, reviendra encore plus nombreux. Et voilà 44 ans que ça dure ! Que cet habile mélange de cabaret, de sketchs et d’histoire sur les mines séduit les foules.

§

Source : Facebook
Cathy Devillard Laisne
publié le 18.05.2019

§

Reblogué sur Mes de la Regordane, le : 20.05.2019
dernière mise à jour de la page, le : 20.05.2019

Merci aux amis du Mas de la Regordane

Merci à nos amis de plus de 100 pays :

 ABOU DABI
Bonjour, bienvenue sur le site web Mas de la Regordane

912e70f5611d60edaceea786203d0c30.png AFRIQUE DU SUD

Hello, welcome on the Mas de la Regordane’s web site

Durban, Johannesburg, Parow

48877d9e4cf4d4d2958bd1f71119e7c9.pngALGERIE – الجزائر – DZAYER

Bonjour, bienvenue sur le site du Mas de la Regordane

Alger, Annaba, Batna, Ben Hammam, Biskra, Blida, Bordj El Kiffan, Chlef, Constantine, Djelfa, Fouka, Ghardaïa, Jigel, Khenchela, Mascara, Mechta Chabet ez Zaouch, Mechtat el Msadia, Médéa, Mohammadia, Mostaganem, Oran, Oulad Melloûk, Redjas, Relizane, Rouiba, Sétif, Sig, Skikda, Souk Ahras (Annaba), Tazoult, Tébessa, Tiaret, Tizi Ouzou, Wahrân

6d577cdd8218d2446f72814eb1898ccf.png ALLEMAGNE
DEUTSCHLAND

Guten Tag, Wilkommen auf dem Mas de la Regordane Netztstandort

Aachen, Bergisch-Gladbach, Berlin, Biberach, Bonn, Bremen, Brunswick, Düren, Düsseldorf, Eschweiler, Essen, Frankfurt-Am-Main, Gehrden, Germering, Göppingen, Gütersloh, Hagen, Hamburg, Hanover, Hemer, Immerstadt, Ingelheim, Ismaning, Köln, Krefeld, Kreutztal, Langen, Lingen, Mainz, Manheim, Marburg, Mengen, München, Neuenstein, Nieder Olm, Norderstedt, Oberhausen, Ober Ramstadt, Oschatz, Pforzheim, Potsdam, Rosenheim, Rutesheim, Saarbrücken, Schleswig, Siegen, Solingen, Stuttgart, Trier, Ulm, Unna, Vöhringen, Wachtberg, Wesseling, Wolnzach

962e99ae10880f1943c9207f3a55d113.png ANGLETERRE – GREAT BRITAIN
GRANDE BRETAGNE

Hello, welcome on the Mas de la Regordane’s web site

Barnet, Birmingham, Bolton, Broxbarn, Crawley, Egham, Harlow, Leatherhead, Liverpool, London, Pontefract, Portsmouth, Rugby, Ruislip, St Albans, Whyteleafe

2626597ea4ab72bc7fcf76f6832d3a40.png ANGOLA

Bom dia, boas vindas sobre o sitio web Mas de la Regordane

Luanda

61f8fdf237b7d0e2e9af3756ab766138.png ARABIE SAOUDITE

Hello, welcome on the Mas de la Regordane’s web site

Jiddah, Riyad,

f23b387199775721966324fb40b852e6.png ARGENTINE – ARGENTINA

Buenos dias, bienvenida en el sitio Mas de la Regordane

Buenos Aires, Córdoba, Salta

33243ebe2cd1b86033b75d6e0d6efaae.png ARMENIE (République d’)
Հայաստանի Հանրապետություն
Hayastani Hanrapetut’yun

Bonjour, bienvenue sur le site Mas de la Regordane
Yerevan

23a038cfc14d2d3af16706932bd5439a.png AUSTRALIE – AUSTRALIA

Hi, welcome on the Mas de la Regordane’s web site

Adelaïde, Melbourne, Perth, Sydney

125px-Flag_of_Austria_svg.png AUTRICHE (République d’)
Republik Österreich

Guten Tag, Wilkommen auf dem Mas de la Regordane Netztstandort

Vien

0d1aedb69d1c4c32ea25a06e9d9ce471.png BAHREÏN – مملكة البحرين

Hello, welcome on the Mas de la Regordane’s web site

Bahreïn

125px-Flag_of_Belarus_svg.png BéLARUS (République de)
Рэспубліка Беларусь
Республика Беларусь

Здравствулте ! Mas de la Regordane’s web site

Kaunas,

1fd5319f04c1f0300e99a6af96d041c2.png BELGIQUE – BELGIË – BELGIEN

Vlaenderen – Bonjour, bienvenue sur le site Mas de la Regordane
Goedendag, welkom opbe website van Mas de la Regordane
Guten Tag und Wilkommen auf dem Mas de la Regordane Netztstandort

Aalst, Anderlues, Antwerpen, Auvelais, Awans, Bierbeek, Boncelles, Boutersem, Braine-Lalleud, Brugelette, Brunehaut, Brussels, Charleroi, Cognie, Courcelles, Court-saint-Étienne, Dendermonde, Diest, Dison, Edegem, Elsene, Engis, Erembodegem, Eupen, Farciennes, Fleurus, Floreffe, Geel, Genappe, Genk, Gent, Gizegem, Gosselies, Grez-Doiceau, Haasdonk, Haasrode, Harelbecke, Herstal, Hoboken, Houthulst, (la) Hulpe, Huy, Incourt, Jalhay, Jette, Kain, Koekelare, Kortrijk, Kruishoutem, Lebbeke, Léglise, Leuwen, Liège, Limal, Lobbes, Lot, (la) Louvière, Lubbeek, Malmédy, Mechelen, Merchtem, Monceau-sur-sambre, Mons, Morlanwelz, Nandrin, Nassogne, Neufchâteau, Nivelles, Opwijk, Peruwelz, Pont à Celles, Quaregnon, Rochefort, Ronse, St Ghislain, Seraing, Sint Pieters Leeuw, Spa, Tessenderlo, Tienen, Velaine, Verviers, Visé, Waterloo, Wellin, Wemmel, Wervik, Wilrijk, Zaventem, Zemst

98890c805e54b7b4ad215a51300425d1.png BENIN

Bonjour, bienvenue sur le site Web Mas de la Regordane

Cotonou, Oueme

 BOTSWANA
Bonjour et bienvenue que le site Web Mas de la Regordane

545c0d5c559b2279552ca325a063188d.png BREZIL – BRAZIL

Bom dia, boas vindas sobre o sitio web da Mas de la Regordane

Blumenau, Cabo Frio, Curitiba, Rio de Janeiro, Sao Paulo

BRUNEI (sultanat de) 

Hello, welcome on the Mas de la Regordane’s web site

125px-Flag_of_Bulgaria_svg.png
BULGARIE

дравствулте!, гостеприимсво на web site Mas de la Regordane
Bonjour, bienvenue sur le site Web Mas de la Regordane

Sofia

d2ea3adf823271cc0ff2d24dda95a4b6.png BURKINA FASO

Bonjour, bienvenue sur le site Web Mas de la Regordane

Ouagadougou

a69b3a8f3054ca68839d487b7fb0153a.png BURUNDI (République du)
Republika y’u Burundi
Republic of Burundi

Bonjour, bienvenue sur le site Web Mas de la Regordane

Bujumbura

6f198b185c8ba0db36ae7b07eb803d1e.png CAMEROUN – CAMEROON

meumakiri !
Bonjour, bienvenue sur le site Web Mas de la Regordane
Hello, welcome on the Mas de la Regordane’s web site

Douala, Kousseri, Yaoundé

a3ba75a062f5891871a919ad4f7a8a32.png CANADA

Hi, welcome on the Mas de la Regordane’s web site
Bonjour, bienvenue sur le site Web Mas de la Regordane

Alma, Amos, Baie Beaconsfield, Burnaby, Beloeil, Brampton, Brossard, Burlington, Calgary, Chandler, Charny, Comeau, Coquitlam, Cowansville, Disraeli, Dollard des Ormeaux, Dorval, Drummondville, Edmonton, Edmundstone, Gaspé, Gatineau, Grandby, Ile Perrot, Joliette, Lassale, Laval, Longueuil, Lorraine, Mirabel, Mississauga, Montréal, Noranda, Ottawa, Pierrefonds, Port Mann, Prince George, Rosemère, Québec, Repentigny, Richmond hill, Ste Agathe des Monts, St-Basile, St Hyacinthe, St-Jérôme, St-Raymond, St Sauveur des Monts, Salaberry de valleyfield, Shawinigan, Sherbrooke, Sorel, Stoneham, Terrebonne, Toronto, Trois Rivières, Valcourt, Vancouver, Victoriaville, Windsor

a662cb6cee829f7984027552598b97e6.png CHILE (República de)
CHILI (République du)

Buenos dias, bienvenida en el sitio web Mas de la Regordane

Santiago

b0097d39908313e849c7691acbd49491.png CHINA – 中國 – CHINE – 中国

Bejiing, Hong Kong

125px-Flag_of_Cyprus_svg.png
CHYPRE – CYPRUS

Grec : …
Turc : Günaydın, hoş gelme üzerinde Mas de la Regordane web site

Limasol

457fb1d0c062875b872b5c851f0159bd.png COLOMBIE – COLOMBIA

Buenos dias, bienvenida en el sitio web Mas de la Regordane

Bogotá

CONGO – BRAZAVILLE,

Bienvenue sur le Site Mas de la Regordane

Pointe Noire

1496a427fb83d76b30fc428535d6bbc3.png CONGO (RDC)

Bonjour, bienvenue sur le site Web Mas de la Regordane

Kinshasa

91f74eb92ba42ba2b893784787a08e2b.pngCOREA – 남조선 – COREE – 南朝鮮

Hello, welcome on the Mas de la Regordane’s web site

Séoul

125px-Flag_of_Costa_Rica_svg.pngCOSTE RICA (República de)
COSTA RICA (Republique du)

Buenos dias, bienvenida en el sitio web Mas de la Regordane

San José

aecd59cc7f7e5cfcfc998fb4b74bf684.png COTE D’IVOIRE

Bonjour, bienvenue sur le site Web Mas de la Regordane

Abidjan, Yacolidabouo, Yamoussoukro

600df07ee4579b5a79f662201326e1e0.png DANEMARK (Royaume du)
Kongeriget DANMARK


Hello, welcome on the Web site of Mas de la Regordane
Bonjour, bienvenue sur le site Mas de la Regordane

Kalundborg

c47d1bdca4409eac6b5d05ec1cb34620.png DJIBOUTI – جمهورية جيبوتي – Ǧumhūriyyah Ǧībūtī

Bonjour, bienvenue sur le site Web Mas de la Regordane

Djibouti

918f582b065981a3be06122aa70f838b.png DOMINIQUE (République Dominicaine)
Dominicana (República)

Buenos dias, bienvenida en el sitio web Mas de la Regordane

Santo Domingo

561a06907ab3184ba79ab5a4df7e67cc.png EMIRATS ARABES UNIS
الإمارات العربيّة المتّحد 

Dawlat a°l i°marat a°l ‘arabiyya a°l muttahida

Dubai

0e87575a43eb7a3011e2cce4d62fc5cf.png EGYPTE

Hi, welcome on the Mas de la Regordane’s web site
Bonjour, bienvenue sur le site web Mas de la Regordane

Alexandrie, (le) Caire, Gizeh, Mansura, Tanta

d77b84cfbe1b524edd333a515c443a55.png ESPAGNE – ESPANA – SPAIN

Buenos dias, bienvenida en el sitio web Mas de la Regordane

Albal, Albox, Alicante, Altea, Aravaca, Ávila, Avilés, Badalona, Barcelona, Benidorm, Bilbao, Cadiz, Calahorra, Carlet, Cartagena, Chiclana, Collodo-Villalba, Córdoba, Elche, Gandía, Granada, Granollers, Guadalajara, Jaén, Jalance, Leganés, Lleida, Madrid, Manlleu, Mijas, Mondragón, Morell, Murcia, Nerja, Oliva, Olot, Pamplona, El Puerto De Santa María, El Puig, Reus, Sabadell, Salt, Sevilla, Sitges, Tarragona, Torrefarrera, Úbeda, Valencia, Zaragoza
Canarias : Ibiza, Málaga, (las) Palmas, Trapiche

2c098f40ab1954f52a3f0d53ed933217.pngFINLAND – SUOMI

Hi, welcome on the Mas de la Regordane’s web site

Helsinki, Jyväskylä, Nokia

9f8576c99712b5476e7d55bad1e5a12b.png FRANCE

Bonjour, bienvenue sur le site Mas de la Regordane

01 Ambérieu-en-Bugey, Bourg en Bresse, Ceyzérieux, Izernore, Oyonnax – 02 Laon, Rouvroy, St Quentin – 03 Cusset, Montluçon – 04 Manosque – 05 Eygliers – 06 Antibes, Cannes, Grasse, Menton, Mougins, Nice, Saint Laurent du Var, (la) Trinité s/Mer, Valbonne, Villeneuve-loubet – 07 Annonay, Aubenas, Dunières-sur-eyrieux – 08 Blaise, Rocroi, Sedan – 09 Espaillat – 10 Lusigny-sur-barse, Renault, Romilly s/Seine, Troyes – 11 Narbonne, Roubia, Villesèque des Corbières – 13 Aix en Provence, Aubagne, Arles, Bouc bel Air, Chateauneuf les Martigues, Chateaurenard, Istres, Marseille, Martigues, Miramas, Perthuis, Rognac, Septèmes les Vallons, St Martin de Crau, Venelles, Vitrolles – 14 Bayeux, Biéville-Beuville, Caen, Franceville-Merville, Touques – 16 Angoulême, Barro, Soyaux – 17 Châtelaillon, la Rochelle, Saintes, Vandré – 18 Jouy, Menetou-salon, St Doulchard, St Florent s/Cher, Vierzon – 19 Brive la gaillarde, Tulle – 20 Ajaccio, Aléria – 21 Asnières, Beaune, Genlis, Quétigny, St Thibault, Villars – 22 Dinan, Lamballe, Langueux, Lannion, Loudéac, Morlaix – 23 Nouzerines – 24 Bergerac, Corgnac s/l’isle, Lamothe-Montravel, Périgueux – 25 Audincourt, Besançon, Étupes, Montlebon, Valentigney, Vaucluse – 26 Chabeuil, Montélimar, Valence – 27 les Andelys, Evreux – 28 Chartres, Dreux, le Mée, Pontault – 29 Brest, Chateauneuf du Faou, Concarneaux, Plougastel Daoulas, Quéménéven, Quimper,Rosporden – 30 Beaucaire, Manduel, Nimes – 31 Balma, Carbonne, Cugnaux, Goutevernisse, Lavelanet, Lévignac, Muret, St Gaudens, Toulouse – 33 Blagnac, Bordeaux, Cenon, Cestas, les Eglisottes, Gujan-Mestras, Laruscade, Libourne, Lormont, Loubès, Mérignac, Parempayre, St Christoly de Blaye, St Médard en Jalles, St-Sulpice-et-Cameyrac, Talence – 34 Agde, Béziers, Castelnau le Lez, Frontignan, Lattes, Montpellier, Nissan-lez-Ensérune, Palavas, Paulhan, Sète, Villeveyrac – 35 Redon, Rennes, Retiers, St. Méen – 36 Chateauroux – 37 Chinon, Joué les Tours, Tours – 38 Chavanoz, Echirolles, Grenoble, Lusinay, Meylan, Morestel, la Mure, Poncharra, Pont de Chéruy, Romans, St Martin d’Héres, St Hilaire, Vienne – 39 Arlay, Champagnole, Dôle, St Claude, Saunier – 40 Amou – 41 Blois – 42 Pélussin, Riorges, Roanne, St Chamond, St Denis s/Coise, St Etienne, St Priest en Jarez, Veauche – 44 (la) Baule-escoublac, Bouguenais, Haute Goulaine, Héric, Nantes, Nort sur Erdre, Orvault, St-jean de boiseau, St Herblain, St Nazaire – 45 Autruy s/Juine, Blois, Cernoy en Berry, Châlette s/Loing, Donnery, Gien, Loges, Olivet, Orléans, St Jean de Braye, (la) Varenne, Vienne en Val – 46 Cornac – 47 Agen, Villeneuve s/Lot – 49 Angers, Brigné, Trélazé – 50 Cherbourg, Courlaville, Coutances, Gavray, St. Lô, Tourlaville – 51 Chalons sur Saône, Coligny, Courtisol, Reims, Tinqueux – 52 Chaumont, Langres – 53 Château Gontier – 54 Florange, Laxou, Longuyon, Lunéville, Nancy, Pont-à-Mousson, Roville, Thionville, Vandoeuvre – 55 Clermont-en-argonne, Dieppe s/Douaumont – 56 Lanester, Lorient, Vannes – 57 Creutzwald, Guéblange, Illange, Marly, Merlebach, Metz, Montigny les Metz, St Avold, St Privat la Montagne, Sarrebourg, Sarreguemines, Thionville, Woippy – 58 Nevers – 59 Aniche, Armentières, Bailleul, Bondues, Cambrai, Coudekerque-Branche, Croix, Douai, Frélinghien, Fresnes-sur-escaut, Grande Synthe, Harnes, Haubourdin, Hazebrouck, Helleemes, Hem, Lanbersart, Lille, la Madeleine, Marcq en Baroeul, Mons en Baroeul, Montigny en Gohelles, Mouvaux, Noeud les Mines – Onnaing, Pérenchies, Ronchin, Roubaix, St Saulve, Sin le Noble, Somain, Tourcoing, Valenciennes, Wasquehal, Wattignies, Wattrelos, Waziers – 60 Béthisy st Pierre, Chantilly, Clermont de l’Oise, Compiègne, Creil, Laigneville, Lassigny, Méru, Nogent s/Oise – 61 Alençon – 62 Arras, Bonnières, Boulogne sur Mer, Carvin, Dourges, Hénin-Beaumont, Lens, Libercourt, Lillers, Saint Omer – 63 Beaumont, Clermont-Ferrand, Issoire, Riom – 64 Bayonne, Biarritz, Orthez – 65 Lourdes, Tarbes – 66 Perpignan – 67 Bichheim, Haguenau, Hoenheim, Illkirch-graffenstaden, Lingolsheim, Obernai, Reichshoffen, Sélestat, Strasbourg – 68 Altkirch, Colmar, Mulhouse, Thann, St. Louis – 69 Bron, Caluire et Cuire, Charbonnières, Décines-charpieu, Fleurieux, Givors, Limonest, Lyon, Mions, Neuville s/Saône, Oullins, Rillieux la Pape, Rives de Giers, St Chamond, St Denis, St Fons, St Genis-laval, St Jean de Touslas, Tavare, Vénissieux, Villefranche s/Saône, Villeurbanne, Vaulx en Velin – 70 Vezoul – 71 Bourg, Mâcon, Paray le Monial, Villeneuve la Montagne – 72 La Flèche, Lagée, le Mans – 73 Chambéry, Flumet, la Motte Servolex, St. Jean de Maurienne, Viviers du Lac – 74 Annecy, Annemasse, Rumilly, Seynod, Thonon les Bains – 75 Paris – 76 Bardouville, Barentin, Bihorel, Bois-Guillaume, Bolbec, Canteleu, Elbeuf, le Havre, Lillebonne, Mesnerettes, Mt st Aignan, Moulineaux, Oissel, Rouen, St-Aubin-lès-Elbeuf, St Etienne du Rouvray, St Saëns – 77 Avon, Château-Landon, Chelles, Clayes-Souilly, Égligny, Fontainebleau, Jouarre, Lognes, Meaux, Noisiel, Ozoir la Ferrière, Ponthierry, Roissy en Brie, Serris, Torcy – 78 Achères, Andrésy, Bonnières, Carrières s/Poissy, Carrières s/Seine, Chanteloup-les-vignes, le Chesnay, Les Clayes s/Bois, Croissy s/Seine, Elancourt, Epônes, Guyancourt, Houilles, Mantes la Ville, Marly le Roi, la Maule, Montesson, Montigny le Bretonneux, les Mureaux, Plaisir, Poissy, Sartrouville, St. Germain en Laye, Trappes, Versailles, Vernouillet, le Vésinet, Voisin le Bretonneux – 79 Bouin, Cours, Niort, Pierrefitte – 80 Amiens, le Cardonnois, Doullens – 81 Albi, Castres, Mazamet – 82 Montauban – 83 Brignoles, Carqueiranne, la Crau, Draguignan, Hyères, Ollioules, le Pradet, St Cyr s/Mer, Ste-maxime, St Maximin, Six Fours, Solliès Pont, Toulon – 84 Apt, Avignon, Bédarrides, Carpentras, Cavaillon, Monfavet, Orange, le Pontet, Rasteau – 85 Chantonnay, Curzon, Fontenay le Comte – 86 Buxerolles, la Capelle-Morthemer, Chauvigny, Montmorillon, Poitiers – 87 Champagne, Limoges, St. Junien – 88 Gérardmer – 89 Bierry les Belles Fontaines, Neuilly, le Plessis – 90 Belfort, Sevenans – 91 Athis-Mons, Chilly-Mazarin, Corbeil Essonnes, Courcouronnes, Draveil, Evry, Gif s/Yvette, Grigny, Massy, Mongeron, Monrangis, Morsang s/Orge, Palaiseau, Ris Orangis, Ste-Geneviève-des-Bois, St Michel s/Orge, Viry Chatillon – 92 Billancourt, Bois-Colombes, Chatenay Malabry, Clamart, Clichy, Courbevoie, Fontenays aux roses, Genneviliers, Issy les Moulineaux, Levallois-Perret, Meudon, Montrouge, Nanterre, Puteaux, St Cloud, Suresnes, Villeneuve la Garenne – 93 Aulnay s/Bois, (le) Blanc Mesnil, Bobigny, Bondy, le Bourget, la Courneuve, Drancy, Epinay s/Seine, Gournay s/Marne, les Lilas, Montreuil, Neuilly Plaisance, Noisy le Grand, Noisy le Sec, Pantin, Pierrefitte s/Seine, Romainville, Rosny s/Bois, St Denis, St Ouen, Sevran, Stains, Villemonble, Villepinte – 94 Alfortville, Arcueil, Boissy st Léger, Bonneuil s/Marne, Cachan, Charenton le Pont, Créteil, Gentilly, Ivry s/Seine, Joinville le Pont, Kremlin-Bicêtre, Limeil-Brévannes, Maison Alfort, St Gratien, St Mandé, Thiais, Valenton, Villeneuve st Georges, Vincennes, Vitry s/Seine – 95 Argenteuil, Arnouville-lès-Gonesse, Bezons, Cergy, Cormeilles en Parisis, Deuil la Barre, Eaubonnne, Enghien, Ermont, Ezanville, Franconville, Garges les Gonesse, Gonesse, Goussainville, Herblay, Pontoise, St Brice s/Forêt, St Gratien, St Leu la Forêt, Soissy s/Montmorency, Taverny, Vauréal, Villier le Bel – France d’Outremer : Guadeloupe (Le François), Guyanne, Martinique, Nouvelle Calédonie, Polynésie (frse), Réunion (le port)

5e135b4d39ab36d2cc4843675b90f62f.png GABON

Bonjour, bienvenue sur le site Web Mas de la Regordane

Libreville, Port Gentil

7be50e46ae50503d81d78aede4176ec0.png GHANA (République du)
Republic of GhanaHello

welcome on the Mas de la Regordane’s web site

Accra

4772d7b732bb50e1417d2bece166d4c8.png GRECE – Ἑλλάς – GREECE

Athena, Komotiní

0a76599d67e26cfb22a7fb86003b9f29.png République de GUINEE

Bonjour, bienvenue sur le site Web Mas de la Regordane

Conakry

7618a5dee176e09052cccadc7e67cd33.png República de Guinea Ecuatorial
République de Guinée équatoriale
República da Guiné Equatorial

Buenos dias, bienvenida en el sitio web Mas de la Regordane
Bonjour, bienvenue sur le site Web Mas de la Regordane
Bom dia, boas vindas sobre o sitio web da Mas de la Regordane

Malabo

fa2fa7c34771da839732395be706ccfa.png République d’HAÏTI – Repiblik Dayiti

Bonjour, bienvenue sur le site Web Mas de la Regordane

Port au Prince

82fa16ef4ec32bac589bf15698c42ce6.png Magyar Köztársaság
République de HONGRIE

Здравствулте!,
Bonjour, bienvenue sur le site Web Mas de la Regordane

Budapest, Gyor

0330a2dc8098ecb79744592bbcb0b106.png INDE – भारत गणराज्य
Bhārat Ganarājya – Republic of India

Hello, welcome on the Mas de la Regordane’s web site

Bombay, Buldana, Mumbai, Udaipur

e7c104d8e8277abcd0cd600e37733f52.pngINDONESIA – INDONESIE

Bandung (Java), Jakarta, Petaling Jaya, Samarinda

45059358225cd2a2248ffb369118ebb0.png جمهوری اسلامی ايران
Jomhūrī-ye Eslāmī-ye Īrān
République Islamique d’IRAN

Qom

d0c83cdb2c8b1a42fbc69e5525dc0272.png IRELAND – IRLANDE

Hello, welcome on the Mas de la Regordane’s web site

Cork, Dublin, Louth

11f4c09b11671eb9501dbec2defcc6cb.png Lýðveldið Ísland – ISLANDE

Hello, welcome on the Mas de la Regordane’s web site

Reykjavík

228bfda1ae18be678229a9474cac5908.png מדינת ישראל – ISRAEL

Shalom, bienvenue sur le site Web Mas de la Regordane

Haïfa, Jérusalem, Kefar Shemaryahu, Ramat Gen, Tel Aviv.

ae50616846b8ec4d364e81b775e09a14.png ITALIA

Buongiorno, benvenuto nel sito web del Mas de la Regordane

Aci Catena, Bari, Bergamo, Brescia, Carrara, Cesena, Civita Castellana, Como, Correggio, Cosenza, Favaro Veneta, Firenze, Forlì, Genoa, Guastalla, Lodi, Macerata, Maranello, Milano, Modena, Padova, Parma, Pisa, Pontebba, Recanati, Rivoli, Roma, Solaro, Soleria, Torino, Udine, Valensa, Vertemate, Vincenza

f68527718ae633b6c80a7ba0604a194a.pngJAPON – 日本国 – NIHONKOKU

Nishinomiya, Otsu, Tokyo

 Jordanie
Amman

 Kazakstan
Pavlodar

125px-Flag_of_Kosovo_svg.png KOSOVO
Republika e Kosovës

Bonjour, bienvenue sur le site Web Mas de la Regordane

Priština (Приштина)

125px-Flag_of_Kuwait_svg.png KUWAYTKOWEïT
دولة الكويت 
Dawlat al Kuwayt

Bonjour, bienvenue sur le site Web Mas de la Regordane

Koweit city

986978de115933b5a57bcb26a84cc46b.png LIBAN – لبنان – LEBANON

Bonjour, bienvenue sur le site web Mas de la Regordane

Beirut (Beyrouth)

1a101ea69a9311df0d42798e7e2b62ad.png Latvijas Republika
République de LETTONIE

Здравствулте!, гостеприимсво на web site Mas de la Regordane
Guten Tag, Wilkommen auf dem Mas de la Regordane Netztstandort

Rézekne

2d9970548471294452a74ea60c1ab4db.png LUXEMBOURG – LUXEMBURG

Bonjour, bienvenue sur le site Web Mas de la Regordane
Guten Tag, Wilkommen auf dem Mas de la Regordane Netztstandort

Contern, Eischen, Frisange, Keispelt, Leudelange, Schoos

fc95a2c5cf22efeddbc588fd247838ac.png الجماهيرية العربية الليبية الشعبية الإشتراكية العظمى
LYBIE
Grande Jamahiriya arabe libyenne populaire et socialiste

Tripoli

ff95e424fc3baace0f4b6ebed625359b.png MADAGASCAR
Bonjour, bienvenue sur le site Web Mas de la Regordane

Antananarivo, Toamasina

1539704db52e0c8667e2136a6b8ec029.png MALAYSIA – Bersekutu Bertambah Mutu

Hello, welcome on Mas de la Regordane’s web site

Batu Yajah (Perak), Kuala Lumpur, Sibu

f491d964ca0bb09e912c03d143f30660.png MALI

Bonjour, bienvenue sur le site Web Mas de la Regordane

Bamako

 Manama,
Al Manamah338b4d9ce6fc47840bda336ccb7dd076.png MAROC – المغرب – MOROCCO

Bonjour, bienvenue sur le site Mas de la Regordane

Agadir, Aïn al Awda, Aïn al Mouali, Aït Qiaarzou, Ameskalli, Anoual, Asfi, Asni, Azib al mahareg, Batcha Naïma, Benguerir, Berkane, Berrechgoun, Bir Haïda, Bou Assel, Casablanca (Da°r a°l bayDa), Castillejos, Essaouira, Fès, Ifrane, el Jadida, Kefifat, Khemisset, Khouribga, Marrakech, Media, Meknès, Mohammedia, Nador, Ouarzazate, Oujda, Rabat-Salé, Safsaf, Saïdia, Salé, Sefrou, Settat, Sidi Qasim, Tanger, Taza, Temara, Tétouan, Tikiouine, Tiznit, Youssoufia, Zaïo

4f781dcc08c0208318b1942d11a5aaac.png République islamique de MAURITANIE
الجمهورية الإسلامية الموريتانية
Al-Jumhūriyyah al-Islāmiyyah al-Mūrītāniyyah

Bonjour, bienvenue sur le site Web Mas de la Regordane

Nouakchott

15c447f5df08da348234152337f6afd3.png MAURITIUS – MAURICE

Bonjour, bienvenue sur le site Web Mas de la Regordane

Curepipe, Moka, Pamplemousses, Quatres Bornes (Plaine Wilhelm)

15fab408150aed525909a61aca44b82e.png MEXICO

Buenos dias, bienvenida en el sitio web Mas de la Regordane

Mazatlán, Mexico, Morelia, Zapopan

887676d90a56308ae5834f7d1ff83651.pngMONACO

Bonjour, bienvenue sur le site Web Mas de la Regordane
Buongiorno, benvenuto nel sito web del Mas de la Regordane

82309509b03a6de6b6e4478eaf339bb2.png MONTENEGRO
Crna Gora – Црна Гора

Здравствулте!, гостеприимсво на web site Mas de la Regordane
Bonjour, bienvenue sur le site Web Mas de la Regordane
Tivat

 Muscat, 
Masqat 

3b5302057674f889d53d7b6e7a8a19b6.png NEDERLAND – HOLLANDE

Goedendag, welkom opbe website van Mas de la Regordane

Amstelveen, Amsterdam, Beverwijk, Doorn, Gouda, Haarlem, Den Haag, Haarlemmermeer Halsbeek, Hoboken, Hoofddorp, Ijsselstein, Leiden, Linkebeek, Lopik, Maastricht, Nijmegen, Oss, Pernis, Roermond, Tilburg, Veghel

125px-Flag_of_Nicaragua_svg.png NICARAGUA

Buenos dias, bienvenida en el sitio web Mas de la Regordane

Managua

e6c129b71e0ddc056a83a8b1070bddfb.png NIGER

Bonjour, bienvenue sur le site Web Mas de la Regordane

Kaba (Zinder), Niamey, Ota (Oyo)

ba59f6b04401f004d71d3ee1d8c43fb9.png NIGERIA

Hello, welcome on the Mas de la Regordane’s web site

Abuja, Lagos

e0e3224fe1331b854757759d1f732fe1.png Kongeriket Norge
Royaume de NORVEGE
Kongeriket Noreg

Hello, welcome on the Mas de la Regordane’s web site

Bergen, Oslo, Skien, Tønsberg

779be617b58b05f948fc3998b8110d9e.png PAKISTAN – اسلامی جمہوریۂ پاکستان
Islāmī Jumhūrīyah Pākistān

Karachi, Lahore

63d9081019b8d316f40da4d9b811186b.png República del Perú
République du Pérou

Buenos dias, bienvenida en el sitio web Mas de la Regordane

Lima

cb00adf797ff40200d8b0b85734e89ca.png Republika ng Pilipinas
Republic of the Philippines
República de las Filipinas
République des PHILIPPINES

Hello, welcome on the Mas de la Regordane’s web site
Buenos dias, bienvenida en el sitio web Mas de la Regordane

Baguio, Benguet

a6bee9a5cc094fcb3186797b1ffd8408.png POLOGNE – POLSKA – POLAND

Guten Tag, Wilkommen auf dem Mas de la Regordane Netztstandort
Bonjour, bienvenue sur le site Web Mas de la Regordane

Bielsko-biala, Bydgoszcz, Cracow, Czechowice-dziedzice, Katowice, Zawiercie

7df44b50199032a05fc57a1184e46fb4.png PORTUGAL

Bom dia, boas vindas sobre o sitio web da Mas de la Regordane

Bispeira, Faro, Lisboa, Viseu

f1ea6b7fa1e6c59caccee7ea8eb9e0c2.png QATAR

Doha

0c490915063a9ed88f6ee069fd887af5.png ROUMANIE – ROMANIA

Bonjour, bienvenue sur le site Web Mas de la Regordane
Здравствулте!, гостеприимсво на web site Mas de la Regordane

Bucharest (Bucuresti), Cluj-Napoca, Resita

c4829375a2ba93ab8a4bec6b00025975.png Россия – RUSSIA

Здравствулте!, гостеприимсво на web site Mas de la Regordane
atriumcenter@yandex.ru

Barnaul, Moscou, St Petersbourg, Tyumen

18b16baad98d724b523d70332817c76c.png RWANDA

Hello, welcome on the Mas de la Regordane’s web site
Bonjour, bienvenue sur le site Web Mas de la Regordane

Kigali

918f582b065981a3be06122aa70f838b.png Dominicana (República)
République DOMINICAINE


Buenos dias, bienvenida en el sitio web del Mas de la Regordane

Santo Domingo

561759448368dd9866c6899915f684ef.png SãO TOMé E PRíNCIPE
República Democrática de São Tomé e Príncipe
République démocratique de Sao Tomé et Principe

Bom dia, boas vindas sobre o sitio web da Mas de la Regordane
Bonjour, bienvenue sur le site Web Mas de la Regordane

São Tomé

39299a01f7f52ef5cc82381225c81f68.png SENEGAL

Salam maalekoum, ma lén di tertu ci situ Mas de la Regordane
Bonjour, bienvenue sur le site Web Mas de la Regordane

Dakar, Médina, Nianing, Pikine, Thies, Touba, Ziguinchor

125px-Flag_of_Sri_Lanka_svg.png SRI LANKā
Prajathanthrika Samajavadi Janarajaya
இலங்கை சனநாயக சோஷலிசக் குடியரசு
Illankai Chananaayaka Chosalisa Kudiyarasu
Democratic Socialist Republic of Sri Lanka
République démocratique socialiste du Sri Lanka

Hello, welcome on the Mas de la Regordane’s web site

Dankotuwa

33289222f08ff123c2e2d33e7f8e5b95.png SVERIGE (Konungariket)
Royaume de SUEDE

Hello, welcome on the Mas de la Regordane’s web site

Göteborg, Hässleholm, Nässjö, Örebro, Stockholm, Uppsala, Vetlanda

9d2cf486396b3781417fa6f03ebe6420.png SUISSE
SCHWEIZ
SVIZZERA


Bonjour, bienvenue sur le site Web Mas de la Regordane
Guten Tag, Wilkommen auf dem Mas de la Regordane Netztstandort
Buongiorno, benvenuto nel sito web del Mas de la Regordane

Aarau, Aesch, Balsthal, Basel, Bern, Biel, Birsfelden, Blonay, Bülach, Bussigny, Carouge, (la) Chaux de Fonds, Derendingen, Dornach, Dübendorf, Ebikon, Embrach, Eschenbuch, Fribourg, Genève, Gossau, Gränichen, Huttwil, Langenthal, Lausanne, Lugano, Lutry, Meyrin, Morges, Moutier, Murten, Nyon, Renens, Rothrist, St Imier, Solothurn, Sursee, Uitikon, Vandoeuvres, Winterthur, Wohlen, Wollerau, Zofingen, Zürich

d940cceda22d481316f5e34e64562884.png SYRIE – SYRIA

Bonjour, bienvenue sur le site Web Mas de la Regordane

Damas,

f26d76002e27b6b4babc7b63b69ab26c.png TAIWAN – Taoyüan – Tai-wan

Taipei

125px-Flag_of_Tanzania_svg.png
TANZANIA (Jamhuri ya Muungano wa)
The United Republic of TANZANIA
République unie de TANZANIE


Hello, welcome on the Mas de la Regordane’s web site
Bonjour, bienvenue sur le site Web Mas de la Regordane

Iringa

b9f773124403ea98623ad91982ec24a9.png TCHAD

Bonjour, bienvenue sur le site Web Mas de la Regordane

N’Djamena

125px-Flag_of_the_Czech_Republic_svg.png TCHEQUIE
Česká republika (Česko)
République tchèque

Bonjour, bienvenue sur le site web Mas de la Regordane

Kolín, Prague

125px-Flag_of_Thailand_svg.png
THAILANDE

Hello, welcome on the Mas de la Regordane’s web site
Bonjour, bienvenue sur le site web Mas de la Regordane

Bangkok

eae1aba125be1f985b165c25c307aa8e.png TOGO

Bonjour, bienvenue sur le site web Mas de la Regordane
Hello, welcome on the Mas de la Regordane’s web site
Lomé

f3b8d4bcb102f71600071aba84c94798.png TUNISIE – تونس

Bonjour, bienvenue sur le site Web Mas de la Regordane

Bajah, Ben Arous, Dar Chaabane, Kairouan, Khemisset, Khourigba, Manzil Bu Ruqaybah, Manzil Kamil, Marsa, al Munastir, Nabul, Qabis, Qurunbaliyah, Radis, Safaqis, Salambo, Sefrou, Sidi bin nur, Susah, Tunis, Urfa

e49197dac3f3877647be38991029936c.png TÜRKIYE – TURQUIE

Günaydın, hoş gelme üzerinde web site Mas de la Regordane

Diyarbakir, Istanbul, Konya, Osmaniye,Trabzon, Urfa, Zonguldak

cdcf3a028c1982ebab6aaa1b1d54c08b.png UKRAINE – Україна – Ukraïna

Здравствулте!, гостеприимсво на web site Mas de la Regordane
Bonjour, bienvenue sur le site Web Mas de la Regordane

Kiev, Mukachevo, Odessa

e2070a2629a192d938f5c5aeb1a2300a.png U.S.A – AMERICA
ETATS UNIS D’AMERIQUE

Hi, welcome on the Mas de la Regordane’s web site

CA Glendora, Los Angeles, Mountain Wiew, Oakland, Palo Alto, San Diego, San Pablo, Sunnyvale – CO Denver – FL Kissimmee, Lake Worth, Lutz, Orlando, Miami – CT Simsbury – DE Newark – GA Canton, Stone Mountain – IL Anna, Chicago, Glencoe – LA Bossier City – MA Brookline,Salem, Saugus – MD Olney, Silver Spring – MI Owosso, St Cloud – NY Bronx, Brooklyn, Flushing, Howell, Liverpool, Long Island City, New York, Port Even, Rochester – OH Akron, Colombus, Granville – OK Broken Arrow – OR Portland – PA Allentown, Mount Greta, Philadelphia – TE Knoxville – TX Austin, Dallas, Houston – VA Alexandria, Richmond – VI Virginia Beach, Woodbridge – WA Redmond, Seattle – APO (Armed Forces Europe)

 Vanuatu
Vila (Efate)

9adc58230eaca8f6ee9ef0d07f03f327.png VENEZUELA (República Bolivariana de)
République bolivarienne du Venezuela

Buenos dias, bienvenida en el sitio web de Mas de la Regordane

Caracas, (La) Victoria

b2c7a22c3bcd158a2b8c0bdaf33142ac.png VIÊT NAM 
(Cộng hòa Xã hội Chủ nghĩa)
Republic Socialiste du VIETNAM

Hanoï, Bac Ninh (Thua Thien)

483d42d1ba9e2f23518286d3aefaf82f.png YEMEN

Sana

Que d’eau à la Grand-Combe

RuisseauChampclausonRTrescol
.
Le Gardon (dit d’Alès) est bien sûr la rivière la plus connue de la commune de La Grand-Combe. Déjà qu’il a du mal à couler toute l’année, il n’existerait pas sans d’innombrables petites rivières discrètes, mais qui savent se manifester ici et là, et notamment lors des fameux épisodes cévenols.

ARTICLE 1

La prévention contre les épisodes cévenols est nécessaire

Alors que la canicule ne s’arrête pas de sévir à l’approche de la mi-septembre, les prévisionnistes météorologiques du plateau de Bouzac, n’en présagent rien de bon. « Après la sécheresse, cela va être le déluge, comme l’an dernier. » En effet, septembre et octobre sont les deux mois d’automne durant lesquels, et par tradition, les épisodes cévenols sont les plus marqués. Chacun garde en mémoire les dégâts causés l’an dernier à la mi-septembre, à la Tour, au Pradel, au Mas Dieu, mais aussi à La Grand-Combe et notamment dans la partie inférieure de la vallée Ricard. Une vague avait déferlé vers les Tuileries et avait inondé tout le secteur entre le pont et le parapet du Gardon. Rien de plus normal alors, côté municipal, que l’on s’intéresse de très près à divers points dits sensibles, afin de ne pas revivre cela.

Les ruisseaux sont nettoyés pour éviter tout encombrement

C’est ainsi qu’au début de l’été, les deux entrées d[u] ruisseau Sans Nom et [du ruisseau] de la Forêt, ont été curées par l’entreprise Jouvert. Débarrassés des embâcles formés devant les énormes grilles, mais aussi de centaines de m3 de terre et de rochers, l’écoulement des flots même par fortes précipitations, en sera facilité. D’autant que le ruisseau Grand-Combe [autre appellation du ruisseau Sans Nom, dans sa partie canalisée – NDLE], qui collecte les deux et traverse en souterrain sur plus d’un kilomètre la vallée Ricard, a été lui aussi contrôlé et à la sortie considéré comme “propre”, par les autorités compétentes. Il en est de même à Trescol, pour le ruisseau le Berbezier.

Le secteur des Tuileries, dans une cuvette, reste donc toujours le plus délicat. Pour éviter que la rue se retrouve à nouveau sous un mètre d’eau, les services techniques ont fait réaliser à la sortie du pont S.N.C.F., un trou séparant la rue et le ruisseau Grand-Combe. Des travaux confiés à l’entreprise Colas. « Il s’agit-là d’une surverse qui en cas de grosses pluies et de la montée des eaux, va absorber le surplus que les avaloirs n’auront pas pu engloutir », ont confié Christian Brun, l’adjoint aux travaux et Thierry Arnoux, le conducteur de travaux de Colas. D’autre part, une opération de contrôle des avaloirs sur la cité, est sur le point d’être achevée.

ARTICLE 2

À Champclauson, des nouvelles rassurantes du ruisseau couvert

https://www.youtube.com/watch?v=kLIW_1tvTPE
Vidéo 6′:00″ – 
Ruisseau couvert de La Grand-Combe – « Spéléo Secours Français »

Au fil des ans, des décennies même, cela est devenu une préoccupation majeure pour la municipalité de La Grand-Combe.

Selon le premier magistrat, « il convient certes de s’occuper de ce qu’il y a au-dessus, mais désormais de ce que l’on appelle les ruisseaux couverts, héritage des ex-Houillères. Et ceux existant dans la cité minière, se comptent en kilomètres. » Voici deux années, une expédition (composée d’une dizaine de personnes, parmi lesquelles, des élus, des pompiers, des spéléos) s’était aventurée dans le ruisseau Grand-Combe [autre appellation du ruisseau Sans Nom, dans sa partie canalisée], traversant de part en part la vallée Ricard.

Il convenait de contrôler si le lit du ruisseau [Grand-Combe] n’était pas encombré, ni ses immenses voûtes. Un bon kilomètre à crapahuter et à gravir des cascades, dans des immenses salles de dix mètres de hauteur. La délégation était remontée en surface ravie de ce qu’elle avait découvert et, qui plus est, avait donné des nouvelles rassurantes de l’état du tunnel en général. On sait également que celui de Trescol dans lequel s’engouffre le [ruisseau] Berbezier, avait été débarrassé de ses milliers de tonnes de schistes émanant des crassiers, autres inquiétants vestiges miniers.

Une partie de la voûte effondrée en 2015

Le crassier, très instable, est sans cesse rongé et tous ces schistes arrachés lors des fortes pluies, sont précipités dans le tunnel. Enfin, il restait … [le ruisseau de] Champclauson, sans doute le plus préoccupant. L’an dernier, une partie de la voûte dans sa partie inférieure, côté sud, s’était subitement abattue, risquant de boucher l’écoulement des eaux. Fort heureusement, la forte déclivité à la sortie du ruisseau et l’immensité de la galerie souterraine, avaient minimisé les risques.

Une sortie en mauvais état

La visite de lundi par une délégation composée de pompiers, de spéléos…, de Jean-Jacques Viala, des services techniques et à laquelle s’était joint le géologue Alésien Michel Wienen, avait été programmée depuis longtemps. Il convenait de choisir une période où le débit du ruisseau souterrain ne devait pas gêner la progression du groupe dans les anciens ouvrages miniers, à partir de la Galerie Thérond.

Là encore, trois bonnes heures de visite, à inspecter les lieux pour le moins sinistres sous la gare de la Forêt fossile, de Mécanique Vivante, du pont et du cirque Vost, pour déboucher au grand air, sans avoir rencontré de sérieuses difficultés. « Si ce n’est le contournement d’un immense gourg et le fait d’avoir dû escalader une cascade glissante », a signalé Jean-Jacques Viala. Pour le reste, hormis la sortie en très mauvais état, les anciens ouvrages résistent au temps. »

ARTICLE 3

Les ruisseaux et rivières, à (ou proche de) la Grand-Combe

  • Le ruisseau de l’Arboux :
    ruisseau situé près de l’actuel cimetière. A fourni les pierres de grès de l’église Notre Dame de l’Immaculée Conception de la Grand-Combe.
    .
  • Le ruisseau de Bellière :
    coule de Laval-Pradel à la rivière (rive gauche) du Gardon (dit d’Alès) au niveau des terres de l’Habitarelle.

    .

  • Le ruisseau Berbézier :
    coule de Trescol à la rivière (rive gauche) du Gardon (dit d’Alès).
    .
  • Le ruisseau Blanc :
    coule parallèlement à  la D 906, de Laval à Saint Martin de Valgagues.
    .
  • le ruisseau de Bremo :
    sépare les communes des Salles du Gardon et de Branoux, se jette dans le Gardon (rive droite).
    .
  • Le ruisseau de Broussous :
    coupe la D 453 au NNE de Portes et se jette dans le Luech au niveau de la jonction de la D 243a et de la D 29.
    .
  • Le ruisseau de Champclauson :
    quartier Champclauson.
    .
  • La rivière du Gardon d’Alès :
    Coule du Nord au Sud de La Grand-Combe rivière de 2ème catégorie – Blancs, Carnassiers, Lieu.
    .
  • Le ruisseau Grand-Combe :
    prolongement canalisé du ruisseau Sans Nom à l’entrée de la Vallée Ricard jusqu’au Gardon (rive gauche).
    .
  • Le ruisseau des Luminières :
    cité dans le livre : Le Puits Sans-Nom de Mireille Pluchard.
    .
  • Le ruisseau du Nayzadou :
    coule des hauteurs de Branoux et se jette dans le Gardon (rive droite).
    .
  • Le ruisseau de Sans Nom :
    coule de l’Ouest du Pradel à l’entrée de la Vallée Ricard (où il est canalisé et porte le nom de ruisseau Grand-Combe.)
    .
  • Le ruisseau de la Trouche :
    rue des Cités de la Trouche, près de l’ancien puits de la Trouche.
    .

…. et plein d’autres ruisseaux dans les alentours de la Grand-Combe.

§

Source article 1 : Le Midi Libre, du 10.09.2016

Source article 2 : Le Midi Libre, du 10.11.2016
Photo : Ruisseau souterrain, Le Berbezier à Trescol (Crédit DR)

Vidéo insérée en tête de l’article 2
Réalisée par : « Spéléo Secours Français »
Publié par : BORIE alain
Ajoutée sur Youtube le : 5 octobre 2017

§

Commentaires et tableau du blog : Mas de la Regordane / GD
Première publication : 10.11.2017
Dernière mise à jour : 15.03.2019

L’arbre à pain à La Grand-Combe

La « castagne », c’est bien sûr le nom du « marron » ou du coup de poing que les élèves des écoles communales se « distribuaient gratuitement » et sans haine, juste histoire de moucher ceux qui les avaient copieusement insultés. Mais c’est aussi le nom cévenol de la châtaigne que « distribuent gracieusement » les innombrables châtaigniers de la Grand-Combe et ses alentours.

image

Si la devise de la ville – mans negros pan blanc – rappelle encore la primauté du pain dans la survie des hommes, savez-vous ce qu’est un arbre à pain en Cévennes ?

L’arbre à pain

Le châtaignier, aussi nommé « l’arbre de vie » ou « l’arbre à pain » a permis pendant des siècles à des générations de cévenols de survivre.

Une très longue histoire

L’omniprésence du châtaignier dans le temps et l’espace cévenols donne à cet arbre une place privilégiée dans l’histoire de ce pays. La châtaigneraie cévenole (Gard et Lozère) a couvert environ 40 000 ha.

La présence en Cévennes d’un châtaignier à l’ère tertiaire est attestée par des traces fossiles diverses, cependant sa survie, au cours des glaciations du quaternaire, n’est pas certaine. Les analyses polliniques montrent qu’il est bien présent à l’époque gallo-romaine.

Sa première extension date du Moyen Age (du Xe au XIIIe siècle). Elle est consécutive à une expansion démographique sur un territoire au potentiel céréalier insuffisant. Il s’agit essentiellement d’une châtaigneraie fruitière, plantée, greffée et cultivée, destinée à compenser le manque de grain et nourrir les hommes. Avec la forte croissance démographique du XVIe siècle, le châtaignier est intensément planté partout où le sol et le climat l’ont permis, il devient le « maître des terroirs ».

L’arbre d’une civilisation

Sur presque un millénaire le châtaignier a dominé la vie des Cévennes, tout de lui a abondamment été utilisé par les hommes pour qui il fut longtemps la première ressource.
On a pu parler d’une véritable civilisation du châtaignier. Fruits, bois, feuilles. tout de cet arbre a été abondamment utilisé. L’homme en a tiré l’essentiel de sa subsistance, il en mangeait chaque jour sous la forme d’une soupe appelée bajanat.
Il en a aussi nourri ses animaux et notamment les porcs. On l’a ainsi parfois appelé « l’arbre à saucisses ».

Le déclin et la relance

Avec l’exode rural et les maladies, la châtaigneraie abandonnée a périclité.
Deux maladies ont constitué un réel problème et ont entraîné le déclin de l’arbre au XXe siècle : la maladie de l’encre et le chancre de l’écorce.

Mais le châtaignier n’a pas dit son dernier mot. Une relance de sa culture fruitière engagée voici une trentaine d’années, et plus récemment une prise en compte du châtaignier par les forestiers, pourraient aboutir à sa réhabilitation dans les zones qui lui sont le plus favorables.

Un arbre emblématique

Le châtaignier reste avec le protestantisme le marqueur identitaire majeur des vallées cévenoles. Véritable ciment du pays il en est devenu le symbole : bois des berceaux comme celui des cercueils, bajanas nourricières, afachadas autour desquelles s’organisait la veillée, cachette pratiquée dans un tronc creux, châtaigneraies du « Désert » comme du « Maquis » où dans la clandestinité, s’est retrouvée une communauté meurtrie.

Témoin intime et participant de l’histoire des hommes, ce châtaignier là est bien celui de la « cévenolité », à lui seul il en porte l’essentiel de mémoire et d’identité.

§

Source 1 : Cévennes tourisme
Source 2 : Peyremale.free.fr, par vr2909, le 09.01.2010 | 15:31
Reblogué par : Mas de la Regordane, le 31.10.2017