Historique du canton de La Grand-Combe

LGC5

1789 (24.11) – Le concept de paroisse est abrogé par l’Assemblée Constituante au profit de celui de Municipalité ou Commune divisée en Sections ; en conséquence de quoi, les paroisses de Laval, Le Mas Dieu, Saint Andéol et Trouillas, deviennent donc des communes. Un peu plus tard, les communes de Laval et Les Salles du Gardon sont réunies pour ne former qu’une seule commune dite de Laval qui devint chef lieu du canton.

1790 – Révolution … administrative : la commune de lozérienne de LaMelouze est rattachée au département du Gard. Quant à Blannaves, lieu dit de la commune de St Andéol de Trouillas, elle est détachée des Salles du Gardon et érigée en commune (date exacte?). D’autres communes connaissent aussi du changement : LaMelouze, Le Mas Dieu, Saint Andéol de Trouillas et Soustelle, passent au canton de Saint Martin de Valgalgues, tandis que Sainte Cécile d’Andorge passe au canton de Génolhac et enfin, Saint Paul la Coste est rattachée au canton d’Alès.

1825 – Le Mas Dieu, St Andéol de Trouillas (appelé ensuite Pradel) seront réunis à Laval pour ne former qu’une seule commune dite de Laval.

1825 (02.02) – Selon une ordonnance de Charles X, roi de France, la Section des Salles du Gardon est détachée de Laval et forme une commune qui comprend le hameau de la Grand-Combe.

1836  – Louis-Philippe Ier, roi des français, confirme la création d’une nouvelle commune, La Grand-Combe de 574 habitants, auxquels ajoutent ceux des territoires cédés par 5 communes environnantes afin de constituer la nouvelle citée : Blannaves (ex Branoux-Les Taillades), Laval, Les Salles du Gardon, Portes et Sainte Cécile d’Andorge.

1851 – La municipalité fait aplanir au lieu de l’ex hameau de La Grand-Combe, un petit mamelon de terre qui devient le plateau Bouzac, la place Bouzac, la place Jules Ferry.

1858 – La GrandCombe devient chef-lieu de canton.

1869 – Blannaves est réunie au canton de St Martin et s’appelle désormais Branoux

1937 – La commune de Laval prend le nom actuel de Laval-Pradel

1846 (17.06) – Le hameau de La Grand Combe est détachée des Salles du Gardon et devient à son tour commune à part entière.

1936 – naissance du Syndicat d’Initiative de La Grand-Combe désormais installé au 4 de la rue Anatole France. Recensement : la ville compte 12 343 habitants.

1937 – Depuis cette année, « Laval» s’appelle « Laval-Pradel».

1938 – La gare des Mines de La Grand-Combe la Pise est cédée à la S.N.C.F.

1956 – Branoux (ex Blannaves) devient : Branoux-Les Taillades.

1991 – La Grand-Combe devient Chef-lieu de commune au détriment de celle de Laval.

Un historique plus complet ? > Glorieuses-Années-de-La-Grand-Combe

§

Texte original : Mas de la Régordane/GD
Première publication : 25.10.2017
Dernière mise à jour : 22.12.2017

Publicités

Une réflexion sur “Historique du canton de La Grand-Combe

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.