La Grand Combe, la Maison du Mineur (vidéo)

PtsRicardLe Puits

Le Puits Ricard de la Grand-Combe, est l’emblème même de cette ancienne ville minière :
Désormais monument historique, il fut l’un des puits les plus profond (800 mètres) les producteurs d’un charbon de très haute qualité. On y extrayait un anthracite, sorte de diamant noir brillant, très recherché dans l’Europe entière pour ses hautes qualités calorifiques et sa combustion performante ne dégageant qu’un minimum de cendres et de fumées,  tout en ayant une teneur en soufre très faible.

La maison du mineur de la Grand Combe, situé dans l’ancien « Lavabo » ou « salle des pendus » du carreau de mine du Puits Ricard, mitoyen avec son chevalet, fait revivre ces années d’activité intense qui ont procuré travail et pain quotidien selon la devise de la commune : « Mains noires, Pain blanc. »

§

Vidéo : Youtube
Publié sur ce blog, le : 18.10.2017
Par : Georges Delannoy / Mas de la Regordane
Dernière mise à jour, le : 16.07.2018

Publicités

Une réflexion sur “La Grand Combe, la Maison du Mineur (vidéo)

  1. Incendie du Puits Ricard à la Grand’Combe dans le Gard le 2 décembre 1938

    Le puits Ricard des mines de la Grand’Combe est foncé dès 1932 pour atteindre un riche gisement encore vierge de cette région des Cévennes. Il sera profond de 800 m.
    Dans la nuit du 2 décembre 1938, date connue des mineurs, puisqu’il s’agit de la sainte Barbe [fête des mineurs, Nde], un incendie se déclare dans le puits pour des raisons inexpliquées au moment des faits. Les flammes débouchent à l’orifice du puits et enveloppent la totalité du chevalement, on craint le pire car une centaine d’hommes sont au fond pour les travaux de maintenance et préparation des chantiers pour les équipes des postes d’abattage .Par malchance 2 mineurs se trouvent dans la cage, au cours de la remonte les câbles se détendent sous la chaleur et provoquent la chute de celle-ci. On retrouvera les restes des 2 malheureux mineurs dans les conditions que l’on peut imaginer.
    Suite au sinistre ,il sera nécessaire de renforcer les montants et les 2 poussards par une structure en béton;
    La fosse fermera en 1978. Les installations de surface ont été conservées, pour devenir un musée qui rend hommage à tous ces mineurs des Cévennes qui payèrent aussi un lourd tribut à la mine.

    Photo Daniel Marir
    Source : http://fouquiereschf.free.fr/histoire/mines/puit_ricard.htm

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s